Questions

L’écologie : un combat individuel

Le réchauffement climatique, la biodiversité, l’écologie au sens large du terme sont devenus des sujets de préoccupations pour beaucoup de gens. Le consumérisme, le libre échange effréné commencent à poser beaucoup de questions. Sommes-nous allés trop loin dans le capitalisme et l’économie libérale ? Comment faire pour moins consommer et avoir une attitude plus écoresponsable ?

Beaucoup se posent des questions, mais se sentent aussi pénalisés par des mesures gouvernementales prétendument écologiques, comme par exemple feu la taxe carbone, qui visait à taxer les automobilistes à la pompe. Sous prétexte d’écologie on taxe le particulier mais on continue à favoriser les importations de produits à bas coûts provenant de l’autre bout de la planète. Le bon sens voudrait que le politique favorise la production locale et mette en place des mesures de taxation pour les produits que l’on peut produire sur place mais qu’on fait venir de Chine ou d’Amérique du Sud.

Agir au niveau individuel

Comme souvent, plutôt que de s’en remettre aux politiques qui agissent souvent pour des intérêts qui nous échappent, il vaut mieux agir sur un plan individuel.

Il existe de nombreuses actions, petites ou grandes, que l’on peut faire pour aider à rendre la planète plus propre et créer un meilleur futur pour nos enfants.

Gaspillage de papier

Le numérique nous permet de nos jours de moins gaspiller de papier et ainsi préserver nos arbres qui sont les poumons de notre planète. Il est facile par exemple de refuser les nombreux catalogues et prospectus imprimés sur papier par la grande distribution qui se déversent dans nos boîtes aux lettres. C’est bien moins impactant pour l’environnement de consulter des catalogues et prospectus en ligne. Rien que cette simple action, refuser les pubs papier, pourrait à elle seule changer beaucoup de choses.

Il en va de même pour les e-mails et documents. Plutôt que de les imprimer gardez-les sur votre ordinateur.

En bannissant le papier le plus possible de notre quotidien on réduit notre emprunte carbone et on protège de fait, l’environnement.

Bien sûr, le numérique n’est pas tout. Il est dans certains cas aussi énergivore que le papier. Mais, d’une manière globale si on ne fait pas un usage intensif de son imprimante et qu’on ne change pas tous les quatre matins d’iPhone, le numérique est de loin la solution la plus verte.

Manger sainement

Manger sainement peut aussi avoir un grand impact écologique. C’est le consommateur en fin de compte qui fera changer la surproductivité agricole qui est l’un des facteur principaux de l’extinction de la biodiversité. Pesticides et produits phytosanitaires sont une véritable catastrophe pour notre environnement.

Il suffirait que chaque un d’entre nous commence à s’alimenter avec des produits locaux et de saison pour provoquer un véritable changement. Consommer de bons légumes et fruits de saison, manger de la viande avec modération peut vraiment faire basculer les choses dans la bonne direction.

Après tout, nous vivons dans un monde basé sur l’offre et la demande. Tant que la demande est là, les producteurs et distributeurs continueront à fournir. Si d’un coup la demande disparaît l’offre suivra.

C’est sûr, cela demande un certain effort, mais l’enjeu est de taille : une planète habitable pour les générations futures.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page