IdéesRéflexions
A la Une

L’acte II du prélèvement à la source est intitulé : Moins d’impôts plus vite

C’est derrière un pupitre portant une plaque avec cette inscription et Bercy le 28 Janvier 2020, que le ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin a prolongé la promotion du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, dont il revendique le succès de la mise en place.

L’annonce phare de l’acte II du prélèvement à la source est l’automatisation du versement de la réduction d’impôts liés aux dons aux associations, c’est qui semble plutôt un peu maigre.

Sa conférence de presse avait pour objet de faire le bilan sur le prélèvement à la source, mais surtout de parler de la baisse d’impôts sur le revenu intervenu au 1er janvier à la suite de la promesse post grand débat du président Macron.

Par contre Gérald Darmanin n’a pas répondu aux question qui taraudent les journalistes présents à sa conférence de presse, sur tout autre sujet, l’annonce faite de sa candidature à la maire de Tourcoing dans le Nord, en tant que tête de liste pour les élections municipales des 15 et 22 mars, en tant que tête de liste, on vise le poste de maire.

Que va-t-il faire s’il est élu et que va-t-il faire s’il échoue ?

Le ministre s’est félicité de la baisse historique de l’impôt sur le revenu et du succès du prélèvement à la source, qu’il qualifie de « réforme préférée des français » bien que cet un impôt ne soit payé que par 50 % des foyers fiscaux.

Il a rappelé que quelques 14,4 millions de foyers fiscaux, qui se situent dans la première tranche d’impôt sur le revenu, abaissé à 11 %, verront leur pouvoir d’achat augmenter de 780 euros en moyenne cette année.

En fait cette mesure concerne au total 23,3 millions de foyers en touchant aussi la seconde tranche au taux de 30 %, d’où une économie moyenne de 595 euros ; calculée sur l’ensemble de ce nombre de foyers.

Cette diminution de l’impôt, sur le revenu n’est pas le fruit d’une diminution des dépenses de l’Etat, toujours supérieures aux recettes fiscales.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page