Accueil / Infos / La marche à pied en ville est le moyen de déplacement de l’avenir au secours de la santé

La marche à pied en ville est le moyen de déplacement de l’avenir au secours de la santé

La marche à pied est le mode de déplacement universel selon les spécialistes de la mobilité et en ce mois de septembre, en France et, plus particulièrement à Paris, l’heure est à la promotion des mobilités douces et actives, en condamnant les déplacements en automobile.

Ainsi, nous avions à notre calendrier la présentation du plan vélo par le gouvernement vendredi 14 septembre, suivie samedi 15 de la journée du transport public et, pour couronner le tout, à Paris, dimanche 16, la journée sans voiture, de quoi donner mauvaise conscience de monter dans une voiture, mais deux jours plus tard on n’y pense plus, surtout si on a un garage ou une place de parking à sa portée.

Rouler en voiture revient de plus en plus cher et présente une perte de temps irritante pour tous ceux qui ne peuvent pas éviter les encombrements, ce qui fait que la marche à pied, pour les courtes distances, connaît un regain dans les zones denses de toutes les grandes villes du monde occidental, comme le constate le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnementale, la mobilité et l’aménagement, le Cerema.

Dans les dix premières métropoles de France, les déplacements en marchant ont augmenté de 9 % entre les années 1990 et les années 2010, alors qu’elles avaient reculé de presque 30 %, entre les années 1970 et les années 1990, mais pas uniquement dans les grandes métropoles, à cause de la progression de la mobilité motorisée.

Cependant, ces indications montrent que le sursaut de la mobilité douce n’a pas encore permis de rattraper 30 années de mauvaises habitudes, de prendre la voiture pour chercher les croissants au coin de la rue, mais l’automobile reste encore, en 2018, dominant dans les déplacements.

Les préoccupations de santé sont désormais un critère important pour les choix des moyens de déplacement, d’où l’intensité croissante de l’usage des podomètres, pour contrôler ses pas.

La position assise prolongée, les trajets en automobile qui s’ajoutent les uns aux autres sont la cible des médecins.

Le risque est élevé pour ceux qui restent assis plus de sept heures dans une journée et si vous ne vous levez pas du tout toutes les deux heures.

Les cardiologues recommandent au moins 30 minutes de marche par jour d’un très bon pas, en sachant que dès quinze minutes, ce sera bénéfique et que les trente minutes de marche peuvent se faire en plusieurs fois, en sachant que la position assise génère un stress qui favorise les maladies cardio-vasculaires et les cancers.

Nous sommes en train de prendre conscience de sa dangerosité, un peu comme pour le tabac, depuis quelques années.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.