Accueil / éphéméride / Éphéméride : ça s’est passé un 23 mars

Éphéméride : ça s’est passé un 23 mars

23_mars

Le 23 mars 1357, signature d’une quatrième trêve depuis le début de la guerre de Cent Ans, qui oppose les Français aux Anglais. Cet accord signé à Bordeaux ne durera qu’une année, car il prévoyait la libération du roi de France, Jean II Le Bon qui avait été capturé lors de la bataille de Poitiers. Mais le roi d’Angleterre Edouard III est contre cette libération et fait échouer les négociations menées par le Prince Noir. Jean II Le Bon restera prisonnier durant 3 années en Angleterre.

Le 23 mars 1748, début des premières fouilles sur la cité de Pompéi (Italie) qui a été totalement recouvert de cendre lors de l’éruption du Vésuve en 79. Toutefois, il faut attendre 1860, pour que des fouilles, une cartographie de la cité et le premier moulage des corps soient organisés par Giuseppe Fiorelli.

Le 23 mars 1821, le chimiste Pierre Berthier alors qu’il cherchait du minerai de fer, découvrit un nouveau minerai sur la commune des Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Il le nomma « terre d’alumine des Baux », qui fut nommée par Armand Dufrénoy « beauxite » et 1847, puis par Henry Sainte-Claire Deville, « bauxite » en 1 861. Qui est le nom actuel. Cette découverte est fondamentale, puisque l’aluminium est produit à partir de la bauxite. Le premier site industriel ; au monde, à produire de l’aluminium à partir de la bauxite fut installé dans la Gard, en 1860, à Salindres.

Le 23 mars 1918, les Allemands tirent les premiers obus sur Paris et sa banlieue avec un canon à longue portée que les Parisiens nommeront « La Grosse Bertha ». La vingtaine d’obus tiré le premier jour tue 15 personnes et en blesse 29. Notons que La Grosse Berthe est un autre canon qui envoyait des obus à plus de 120 km. Ici il s’agit de 7 canons que les Allemands appellent « Pariser Kanonen » (les canons de Paris).

Le 23 mars 1919, en Italie, à Milan, Benito Mussolini crée « Fasci di Combattimento » (Faisceaux de combat). Il s’agit d’un groupe paramilitaire composé, principalement, d’anciens militaires de la Première Guerre mondiale. Fin 1919, ce mouvement fasciste compte plus de 17 000 et plus de 700 000, en 1922, quand Mussolini prend le pouvoir en Italie.

Le 23 mars 1933, en Allemagne, le Reichstag, c’est-à-dire l’Assemble, donne les pleins Adolf Hitler.

Le 23 mars 1945, suite à la multitude de l’installation de radio privée, le gouvernement décide, par ordonnance, la fin du droit d’émettre de ces stations de radios et la création du Monopole de l’État sur la radiodiffusion française. Pour mettre en place ce monopole est créé la RDF (Radiodiffusion Française), qui deviendra avec l’arrivée de la télévision la RTF (Radiodiffusion Télévision Française), puis en 1964 l’ORTF (Office de la Radiodiffusion Télévision Française) ; Il faut attendre 1981 pour la fin de ce monopole.

Le 23 mars 1971, moins de 2 ans après la mort du Général de Gaulle, mission est confiée au ministre des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, Henri Duvillard, d’ériger à Colombey-les-Deux-Églises un mémorial (sera une croix de Lorraine) « à la mémoire du libérateur de la Patrie et du rénovateur de la République ». Ceci est fait en accord avec la famille de Général Charles de Gaule.

Le 23 mars 1993, lors des élections législatives, la gauche perd sa majorité et le président François Mitterrand se retrouve à nouveau en cohabitation. Pierre Bérégovoy, Premier ministre de gauche, cède sa place à Édouard Balladur, Premier ministre de droite. Un accord moral avait été pris entre Édouard Balladur et Jacques Chirac pour l’élection présidentielle de 1995. Jacques Chirac devant être le seul candidat RPR, mais l’accord n’a pas été tenu par le Premier ministre de cohabitation. Mais Édouard Balladur a été éliminé au premier tour et Jacques Chirac s’est retrouvé au second tour face à Lionel Jospin.

Le 23 mars 2001, la station orbitale Russe Mir étant arrivé au terme de son exploitation est détruite par désorbitation. Une entrée dans l’atmosphère est calculée pour qu’elle se désintègre au-dessus du Pacifique Sud entre l’Australie et le Chili.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com