Accueil / Faits d'actualité / Bruxelles renforce la coopération européenne en matière de lutte contre l’incendie

Bruxelles renforce la coopération européenne en matière de lutte contre l’incendie

Les récents incendies de forêt, provoqués par les vagues de chaleur et la sécheresse, imputables au réchauffement climatique laissent craindre, qu’en cas de renouvellement les moyens disponibles dans chaque État, aient atteint des limites.

Le mécanisme européen de protection civile a été créé en 2001 pour favoriser la coopération entre les autorités nationales de protection civile des différents pays européens, même au-delà des 28 membres de la Communauté européenne puisqu’il regroupe en plus l’Islande, le Monténégro, la Norvège, la Serbie, la Macédoine et la Turquie.

Au cours de l’année 2017 ce mécanisme a été activé 17 fois pour des feux de forêts et au total, trente-deux avions, un hélicoptère, trois cent quatre pompiers et cinquante-neuf véhicules ont été déployés grâce à ce mécanisme.

Ce mécanisme repose prioritairement sur la disponibilité de moyens aériens de l’Europe et prend en charge 80 % des frais du transport qui partirait d’un pays pour lutte contre un incendie dans un autre pays et aujourd’hui, avec la multiplication des incendies, il a atteint ses limites.

Adopté en novembre 2017, le projet de renforcement de ce dispositif est actuellement en cours de discussion entre le Parlement européen et les États membres de manière à couvrir l’ensemble des coûts et des capacités d’une nouvelle structure RescEU, financée par l’Union, européenne.

En même temps, la Commission aidera les États membres à renforcer leur capacité nationale de défense contre les incendies en finançant l’adaptation, la réparation, le transport et le coût d’exploitation de leurs ressources existantes.

Ainsi, son budget, passera à 577 millions d’euros, pour la période 2014-2020 actuellement en cours et à 1,4 milliards d’euros, pour la période suivante 2020-2027.

Le nouveau système, RescEU, géré par l’Union européenne, devrait permettre une réserve de ressources assurant la protection civile à disposition, pour un déploiement en cas de catastrophe, en aidant les États membres, lorsque leurs capacités nationales seraient débordées.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.