Accueil / Idées / Bambou Phyllostachys rubromarginata proposé par Meilland Richardier

Bambou Phyllostachys rubromarginata proposé par Meilland Richardier

Avec ce premier article qui va évoluer au fil des mois et même des années, j’inaugure une nouvelle rubrique sur le jardinage avec la participation de Meilland Richardier pour la fourniture de plantes.

Je ne suis pas uniquement journaliste et consultant, j’ai également des hobbies, dont (principalement) la cuisine et le jardinage.

J’ai la chance d’avoir un jardin dont je m’occupe chaque week-end et la plupart des vacances.

Sauf à réaliser des décors éphémère pour une soirée, un spectacle, le tournage d’un film, … le jardinage est une approche sur le moyen et long terme.

Le moyen terme est la plantation de bulbes, de graines, d’oignons, .. et l’attente plusieurs mois du résultat. Par exemple, durant les 3 derniers mois de l’année, je plante les bulbes de tulipes, jacinthes, … qui fleurissent au printemps. Avec la crainte de l’échec.

Long terme, ce sont les arbustes et les arbres, qui grandissent lentement au fil des années.

J’ai reçu, le 24 février envoyé par Meilland Richardier, un lot de bulbes, de vivaces et un Bambou Phyllostachys rubromarginata (que je nommerai simplement Bambou dans la suite de cet article). Quant aux bulbes et vivaces, je vous les présenterai à la floraison cet été, c’est une approche sur le moyen terme.

Ce bambou est livré en conteneur 2 litres (40 à 50 cm de haut), 7 litres (100 à 150 cm de haut), 15 litres (200 à 250 cm de haut) ou 30 litres (250 à 300 cm haut).

J’ai reçu un bambou de 50 cm de haut dans un conteneur de 2 litres. C’est ce que je préfère, mettre en terre des plantes assez petites, même si, le temps pour qu’elles soient majestueuses sera plus long. Ce sont des plantes qui seront bien enraciné, habitué au terrain, au climat. Le risque d’échec est moindre qu’avec de grands sujets.

Le bambou est un plante robuste, qui s’accommode de tout, que l’on peut planter à l’ombre ou au soleil, qui va supporter le froid (jusqu’à -20 degrés, pas en température ressenti, en température réelle), que l’on peut planter pratiquement toute l’année.

La plantation, quelle que soit la plante, est la phase la plus importante, elle va conditionner toute sa vie.

Il faut choisir l’emplacement, il faut pas oublier que la plante va grandir (en hauteur et en diamètre), faire un véritablement trou où l’on va pouvoir mettre la motte de terre et compléter. Ne pas oublier d’arroser après la plantation. Et lire les consignes pour chaque plante.

Avec les plantations, on n’est jamais certains du résultat.

Il m’est arrivé d’avoir des plantes qui ne réussissent pas, elles meurent quelques semaines après la plantation, d’autres qui végètent (souvent en les replantant à un autre emplacement, … elles poussent).

Je viens (le 24 février 2018), de planter un bambou proposé par Meilland Richardier, il mesure – pour le moment – 50 cm.

Ce bambou est arrivée très bien emballé, sans qu’il soit écrasé, en parfait état. La terre du pot légèrement humide sans être détrempé (pas de risque de moisissure des racines durant le transport). Donc, un très beau bambou qui devrait s’acclimater sans problème sans mon jardin.

Je vais lui laisser le temps de s’acclimater et j’espère que cet emplacement lui plaira (il est être soleil et mi-ombre). C’est une approche sur le long terme, je vous donnerai régulièrement des nouvelles de ce Bambou Phyllostachys rubromarginata, photos à l’appui.

Les premières photos sont telles qu’il est aujourd’hui, si vous voulez en savoir plus sur ce bambou, cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.