Accueil / Politique / 1er mai

1er mai

C’est la fête du muguet et bientôt cela risque fort d’être celle des travailleurs salariés ou indépendants, à temps partiel ou plein, en Cdi, Cdd ou intérim, pitié pour eux n’en jetez plus.

Si le muguet meurt dans les 5 jours, les conséquences sur les dos de ces « mériteux » sont sans commune mesure, ni définissable sur le long terme.

Une retraite à points, pourquoi pas si les vrais boulots sont là ; mais, la tendance libérale serait plus à la création de cireurs de pompes pourvu que la courbe du chômage baisse réellement.

Et puis, pourquoi enrichir les déjà très riches, en limitant le taux d’impôts à 30% sur les intérêts des placements bien fournis, la baisse drastique d’imposition des bénéfices des entreprises alors que seuls les artisans, commerçants et autres indépendants mériteraient cette mesure dès lors qu’ils proposeraient de vraies créations d’emplois.

C’est bien de vouloir baisser les charges salariales des smicards tellement il était écœurant de constater jusqu’à maintenant que le salarié était plus chargé que le patron.

Mais après cela ne risque-t-on pas de crier haro sur le bonnet d’âne des différentes caisses d’allocations et entraides de toutes sortes faute de subsides car qui croira que l’état mettra la main à la poche ?

Où ira-t-on chercher les quelques milliards manquants, dans quelles poches puisqu’il est patent que les riches ne seront pas concernés ?

Décidemment, les deux options proposées comme une offrande sont vraiment un cadeau empoisonné même si l’une craint vraiment plus que l’autre devant la haine, le mensonge, le déni déjà annoncé et sans doute, devant le manque total de scrupules de ces gens-là, le pillage des richesses françaises comme cela est le cas pour les fonds européens.

Le seul espoir est que ces deux-là réunissent en fin de compte une minorité et que les législatives renforcent vraiment le mouvement déjà entamé pour sortir tous ces magouilleurs de politiques et hommes d’affaires affairés.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*