Réflexions
A la Une

Toujours plus haut

Il fut un temps, les économistes et autres fiscalistes de tout bord, nous expliquaient le besoin de versement de dividendes aux actionnaires pour leur permettre de payer rubis sur l’ongle l’inique impôt qu’était l’Isf.

Maintenant que notre illuminé a eu ma grâce banquière de supprimer ce que ses copains très riches avaient en horreur, l’on a l’honneur de constater que les dits dividendes ont gonflés comme les bons petits pains du boulanger.

Nous attendons avec impatience les explications éclairées de ces sieurs consultants experts en la matière.

L’un qui s’était gaussé au vu des premières constations privilégiant une moindre perte de cette magnifique réforme en cadeau, fait remarquer que l’exode des riches se fait moins ressentir : il semblerait qu’ils soient désormais heureux de payer leurs impôts en France.

Il est vrai qu’il est compliqué d’exporter ses biens immobiliers… D’un rapport d’un groupe dépendant de Matignon indiquerait qu’il faudrait veiller à voir la fin de cet exercice pour tirer des conclusions autres que sur la comète.

Mais, si en 2018, les patrons ayant tout bien compris ont sur-élevé leurs salaires pour cette année blanche fiscale, ils auront certainement tendance sur 2019 à privilégier le dividende puisque nettement moins taxé que les salaires.Et alors, ce serait les comptes des organismes sociaux qui en pâtiraient puisque les rentrées de cotisations seraient moindre.

Et surtout n’allez pas dire à la direction des impôts qu’il s’agit là d’une optimisation fiscale de masse : eux préfèrent ne voir que des cas particuliers.

Un joueur est suspendu trois matches par sa fédé pour propos racistes tenus sur un réseau social.

Or, lesdits étaient dirigés vers son ami comme une blague et que ce dernier n’a jamais protesté puisque le faisait lui-même par ailleurs.

Depuis quand désormais, le fait de blaguer même en public peut nous valoir une sanction par un premier de cordée qui veut imposer son point de vue.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer