Accueil / Tests Produits / Rendre potable de l’eau avec Water-to-Go

Rendre potable de l’eau avec Water-to-Go

water01Water-to-Go propose des bouteilles, de différentes tailles, qui permettent de purifier de l’eau puisée dans la nature (dans un lac, une rivière,… n’importe où tant que c’est de l’eau douve).

La bouteille intègre un filtre qui permet d’éliminer plus de 99,99 % des contaminants dans l’eau, y compris bactéries et virus.

J’ai testé le modèle de 50 cl, mais il y a de nombreux autres formats.

Comme on peut le voir sur l’un des photos, il y a en haut de la bouteille une excroissance qui plonge dans de la bouteille et par lequel laquelle l’eau passe pour sortir.

Cette excroissance est le filtre qui utilise des nano-technologies de la NASA pour une filtration exceptionnelle.

Water-to-Go précise qu’au-delà de filtrer l’eau, le système retient les métaux et produits chimiques (Chlore, Chrome, Mercure, Nickel, Cuivre, Fer, Plomb, Arsenic, Or, Argent, Aluminium. Les composés organiques volatiles tels que le Formol. Les Virus : Norwalk, Hepatite A, Tota Virus, Adenovirus, Enterovirus, Reovirus ; Les Bacteries : Coliform, E Coli, Choléra, Typhus, Dysenterie, Botulisme, Polio, Maladie de Vibrio, Campylobacteriose, Leptospirose – Maladie de Weil, Legionellose. Mis bloque également les Oocystes- Protazoaires et les Parasites et pathogènes portés par l’eau.

water02Pour le test, je ne me suis pas rendu au bout du monde, mais j’ai simplement prélevé d’eau d’un étang qui est verdâtre (dans la bouteille sur un petit volume est fait jaunâtre, il y a des particules qui flottent et elle ne donne pas envie d’être bue.

À la première utilisation, il faut appuyer sur un petit bouton au bas de la bouteille, bien que cela n’ait aucune influence sur le filtrage de l’eau, ce bouton enclenche, une sorte de compteur qui permet de savoir à quel moment le filtre doit être changé.

Ainsi, un seul filtre sur cette bouteille de 50 cl va permettre de filtrer 130 litres, à raison de 4 remplissages par jour durant environ 2 mois.

Ainsi, en voyage dans des pays où l’eau n’est pas potable et – pire – où il faut se contenter de l’eau trouver dans des puits et autres point d’eau, on va avoir à sa disposition 2 litres d’eau potable par jour avec cette seule gourde 50 cl.

Lorsque l’indicateur, au bas de la bouteille devient rouge, il suffit de changer le filtre (le bloc qui se trouve sous le bouchon) et le collier au bas de la bouteille qui contient l’indicateur et c’est reparti pour 130 litres d’eau filtrée.

Dans mon test, je me suis contenté de filtrer de l’eau d’un étang et effectivement, l’eau qui ressort de la bouteille est transparente.

Lorsque l’on penche la bouteille pour que l’eau filtrée coule, ça ne se vide pas comme une bouteille d’eau mais c’est un gros goutte à goutte.

À la première utilisation du filtre, il faut attendre un quart d’heure pour que le filtre s’imbibe d’eau.

water03Je n’ai pas fait analyser l’eau qui ressort de la bouteille, mais vue le sérieux de la marque Water-to-go, je ne doute pas qu’elle soit potable. D’ailleurs, j’ai bu un verre de l’eau jaunâtre filtrée.

À la sortie de la gourde, elle est parfaitement transparente (comme on peut le voir sur l’un des photos). Je n’ai pas été malade, ça ne m’a provoqué aucun effet désagréable. Par contre l’eau filtrée à un arrière-goût. Je ne sais pas si cet arrière-goût vient du filtre ou de l’eau prélevé pour le test (non, je n’ai pas goûté l’eau de l’étang jaunâtre).

Un conseil, il faut s’assurer que le bouchon et l’embout n’entrent pas en contact avec de l’eau contaminée, car le filtre ne peut filtrer que ce qui est dans la bouteille.

En tous les cas, les bouteilles filtrantes Water-to-Go seront le compagnon idéal à avoir sur soit lors de voyages loin d’un point d’eau potable, même en France. Une gourde Water-to-Go permettra de se boire l’eau des lacs et des rivières sans prendre de risques.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel.

En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles.

Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com).

Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*