Réflexions

Récupération performante

Il a dit de l’intérieur qu’il n’est de liberté sans ordre public.

Bien dit, et moi je dis : il n’y aurait désordre public s’il n’y avait pas d’aveuglement politique.

Mais je suis entièrement d’accord avec un ancien premier aimant le vin qu’il faut à tout prix que les gilets jaunes se démarquent vraiment pacifiquement des casseurs et pilleurs hors toutes lois.

Cela fait plaisir d’entendre officiellement des journalistes déclarés que les gilets jaunes ont raison de se méfier du gouvernement, des politiques même si c’est pour aussitôt regretter qu’ils ne s’organisent pas en une structure politique.

Mais ces derniers sans vraiment le déclarer ne veulent pas que les mesures prévues et, pourquoi pas celles à venir, ne soient pas financées par les impôts des autres mais par une réelle mise en cause d’une recherche d’une meilleure répartition des richesses d’autant plus que la France n’a jamais été aussi riche et des français aussi pauvres.

Rappel : 40 % du revenu disponible est entre les mains de 20 % de la population.

Il y a bien quelque chose à faire.

Les policiers commencent à vouloir faire connaître leurs revendications, eux qui sont obligés de frapper des gars qui parlent, alors qu’ils sont tenus au grand silence de la muette.

Va-t-on parler de récupération policière politicienne ? Elle a tout compris la politique d’un parti dont le chef aime bien jouer de la baffe lorsqu’il ne monte pas sur ses grands chevaux, qui continue à dire qu’elle essaie avec ses copains de convaincre depuis le début.

Mais, elle n’y arrive pas.

La pauvre, elle s’en ronge les doigts jusqu’au sang.

L’on croyait que les Femen avaient rejoint le mouvement des gilets jaunes lorsque 8 personnages de genre féminin se sont présentées face aux forces de l’ordre rouge vêtue un ou plusieurs seins dénudés.

Les policiers, gendarmes, Crs ne sont pas laissés émouvoir, n’ont pas répondu aux charmes dévoilés.

Mais c’était juste une performance artistique de récupération d’un mouvement plus sérieux.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.