Réflexions
A la Une

Pas sur que cela soit sur

Oui, ils sont partis rejoindre les fous de je ne sais pas trop quoi.

Oui, ils ont participé à des massacres de civils ou militaires.

Oui, ils ont commis des actes odieux.

Oui, ils ont obéi à la violence, la haine de l’autre.

Oui, ils ont agi sous le prétexte fallacieux d’une religion détournée.

Oui, ils ont pensé avoir le pouvoir de pouvoir.

Oui, ils voulaient imposer leur haine aux autres.

Oui, les griefs que l’on peut leur faire sont nombreux, innombrables.

Oui, les victimes directes, indirectes, les familles de celles-ci ont, sans aucun doute, légitimement, le droit, l’impossibilité de faire autrement, de leur en vouloir à mort.

Mais, non, l’état souverain, la société civile, n’a pas le droit, et encore moins le devoir, de recréer sournoisement le droit de mort que l’on reproche à ces pauvres types.

Ils doivent être jugés, peut-être, sans doute est-ce certain, condamnés à vie, emprisonné à vie.

Mais il ne peut laisser faire un autre état ce qu’il n’a pas le droit de faire dans notre état de droit.

Pour une fois, je serais aux côtés de ces avocats qui ont décidé de faire valoir le bon droit de l’abolition de la peine de mort sans face cachée.

Un documentaire en télévision va passer et concernera entre autres, cette feuille de plante verte aux caractéristiques que certains appellent drogue et d’autres anti-douleurs et autres calmants pour malades gravement atteints ?

Mais, ce qui est surprenant, c’est que juste avant, dans un tunnel de pubs sans fin, pour vanter la qualité non présumée innocente et non offensive, il est vantée ces bonnes caractéristiques florales…

Mais après avoir visionné, regardé, analysé, l’on peut se demander encore pourquoi il existe dans certaines hautes sphères décisionnaires des personnes suffisamment influentes pour décider de faire en sorte que certaines plantes ne soient pas validées ici-bas.

A part, une certaine idiotie d’idolâtrie, nous n’irons pas jusqu’à dire un certain soupçon de complicité pour que se perpétue un trafic très honorable financièrement si l’on n’y regarde pas de trop prés…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.