Accueil / Réflexions / Partout, ils sont

Partout, ils sont

Peut importe leur dénomination première

Qu’ils soient de marketing, publicité, communication, voire la fée du logis, nous sommes envahis de leurs prouesses imaginatives

Il faut dire que les grandes écoles d’où ils sortent les produisent comme l’un le faisait avec les petits pains ; c’est dire leur folie de vouloir se démarquer à tout prix

d’autant plus qu’on leur a fait croire qu’ils avaient du talent

Ils n’en ont pas, ou à la marge de ceux qui en ont ont braiment et justifient tous les égarements

Mais, ceux-là, copient sur les autres et pur que cela ne se voient, s’imaginent-ils mal, vont voir de l’autre côté de l’eau salé, ce qui s’y passe depuis fort longtemps

Ils ont donc ramené dans notre France si accueillante avec les surdoués rapatriés, le black Friday

Un truc qui consiste à vous faire croire que vous êtes exceptionnellement en solde un week-end avant celles qui n’ont plus date

Ouf, c’est passé, l’on croyait en avoir soupé pour au moins un an

Bingo, fallait pas jouer, en voilà, en voici reparti avec de nouvelles chose

Un truc complètement dingue, incroyable, invraisemblable, qui va faire jaser dans les chaumières

Le voici, le voilà, tenez vous bien ma brave dame, mon bon monsieur, grand-mère et grand-père encore réunis pour le pire ; le Cyber Monday est parmi nous !!!

Remarquez, cette manière différenciée de faire les choses est peut-être purement française, puisque sa lancée provient de flèches d’une entreprise de couteaux effilés de nos régions du centre qui n’en fait plus qu’une aujourd’hui, et, une autre dont le nom s’est égaré dans ma mémoire qui prétendait étendre le mouvement jusqu’en février ..

Ce qui n’est pas marketing, c’est cette future éruption d’un volcan qui demande le départ de plus de 100 000 personnes

Et pourtant, des avions de touristes pleins arrivent avides d’un spectacle qui pourrait détruire tout sur son passage, mais il faut bien payer ses congés…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*