Accueil / Politique / On ne sait toujours pas

On ne sait toujours pas

Je crois qu’un premier tour de la présidentielle a rarement été aussi serré.

Il y a eu – par le passé – des surprises inattendues, comme en 2002 avec Lionel éliminé et une montée spectaculaire de Jean-Marie Le Pen. L’analyse après coup est facile, mais sur le moment c’était inattendu. D’ailleurs, je me souviens d’une interview de Lionel Jospin, un peu avant le premier tour et qui parlait déjà sur second tour. Le journaliste lui demande « et si vous n’étiez pas au second tour » et Le candidat Jospin lui avait répondu « j’ai le sens de l’humour, mais il y a des limites ».

En 2017, le contexte juste avant le premier tour est totalement différent.

Et tout est ouvert, d’autant plus que les sondages interrogeant quelques personnes (qui répondent généralement n’importe quoi) ne sont pas vraiment représentatifs (on peut m’expliquer tout ce que l’on veut sur l’approche pseudo-scientifiques de ces trucs. C’est une activité commerciale pour nombre d’entreprises, c’est tout).

Le résultat sortira des urnes le 23 avril.

Mais, dans la réalité, sur les 11 candidats, il y a en 4 possibles pour seulement 2 places (par ordre alphabétique) :

  • Fillon
  • Le Pen
  • Macron
  • Mélenchon

Ce qui est intéressant avec ces 4 candidats, est que sur leurs affiches de campagne, il n’y a pas de nom de parti politique, ce qui montre que c’est bien l’élection d’une femme ou d’un homme et pas d’un parti.

D’ailleurs, il ne faut pas que les candidats se fassent d’illusion, celle ou celui qui se sera élu, devra gouverner en fonction de la couleur de la chambre.

Aujourd’hui, il faut admettre que le seul qui aurait une chambre correspondant à sa famille politique, une chambre bleue, est Fillon. Mais, ce n’est même pas certains. Alors que normalement les Français votent, dans la foulée et dans couleur du président sortant. Là, ce n’est pas certains du tout. Et Fillon pourrait se retrouver en cohabitation.

Qu’en est-il des 3 autres ?

Le Pen n’aura jamais une chambre bleu marine. Sera-t-elle rose ou bleue ? Elle se retrouvera en cohabitation immédiatement, sans possibilité de dissoudre la chambre avant 1 année (et sans que cela ne lui serve à rien).

Mélenchon devra tout faire pour obtenir une chambre suffisamment rose et il redeviendra un socialiste standard, mais si les Français lui envoient une chambre bleue, là c’est la cohabitation.

Macron est un caméléon, il s’adaptera à la chambre que les Français lui enverront. Il n’est ni de droite, ni de gauche, il est simplement opportuniste.

Résultat :

  • Le Pen : cohabitation certaine
  • Fillon ou Mélenchon : cohabitation possible
  • Macron : il fera avec, il prendra la couleur de la chambre

Que vaut-il mieux pour la France ?

Ne comptez pas sur moi pour vous dire pour qui je vais voter. J’ai pris ma décision, mais je peux encore – comme nombre de Français – changer d’ici le jeudi 13 avril 2017.

Je me demande simplement, parmi les 4 possibles qui seront les 2 finalistes ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.