Accueil / Questions / Nous ne sommes rien face aux forces de la nature

Nous ne sommes rien face aux forces de la nature

himalaya2804Nul besoin de revenir sur le terrible séisme et ses multiples répliques qui ont frappé le Népal, tuant des milliers de personnes, en blessant et en jetant à la rue un nombre impossible à chiffrer pour le moment causant de considérables dégâts matériels.

Cela nous ramène à la réalité de notre situation sur la planète Terre.

En temps normal, nous vivons de mieux en mieux, les avancées scientifiques et technologiques permettent de mieux nous soigner, de mieux de nous loger, de nous transporter toujours vite et dans de bonnes conditions.

Nous pouvons communiquer aux 4 coins du monde, nous avons pour cela des ordinateurs, des smartphones, des tablettes et maintenant même des montres connectées.

Nous pouvons transformer des lieux pour qu’ils nous correspondent mieux, en Chine, ils vont mêmes jusqu’à raser de montagnes.

Nous pouvons polluer, puis tenter de faire machine arrière. Détruire des espèces animales, puis les derniers individus avant qu’ils ne disparaissent.

Mais, toutes nos technologies, notre savoir-faire, notre … intelligence, ne peut rien lorsque les forces de la nature se déchaînent.

Que ce soit face à des cyclones, des tempêtes, des ouragans où il y a quelques jours le Népal où la capitale, Katmandou, a été ravagée par un puissant tremblement de terre.

Certains disent que le Népal n’était pas préparé, tout en sachant être sur une faille où le risque de séisme est réel.

Mais préparé ou pas, nous ne sommes rien face aux forces de la nature. Le Japon a été frappé le 11 mars 2011 pour un tremblement de terre de 9 sur l’échelle de Richter, suivi tsunami gigantesque qui avait ravagé la région du Tohoku au Nord-Est du pays et l’accident nucléaire de la centrale électrique de Fukushima.

On ne peut pas dire que le Japon n’est pas un pays préparé à cela.

Aujourd’hui, face aux destructions provoquées par le séisme au Népal, les secours ont beaucoup de difficultés à atteindre les zones plus touchées et à venir en aide aux sinistrées.

Ce qui montre que toute notre technologie fonctionne mais à la condition qu’il y ait les infrastructures capables de les accueillir.

Ce n’est plus le cas, en ce moment, au Népal.

Nul doute que les gens seront secourus, que tous les moyens internationaux sont mis en œuvre pour cela. Même si tout se met en place beaucoup trop lentement pour ceux qui sont sur place et qui survivent comme ils le peuvent.

Pouvait-on prévoir ce tremblement de terre ? Les avis sont partagés.

De toutes les manières, même prévisible, il est impossible de l’empêcher.

Par contre, en haut de l’Himalaya les alpinistes auraient pu descendre au lieu d’être pris au piège en altitude.

Mais, peut-on évacuer une ville comme Katmandou et pour que la population s’installe où ? Et il n’y a pas que Katmandou mais tout le reste du pays.

Je suis certains que Malgré toutes nos technologies,s nous ne sommes rien face aux forces de la nature.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.