Accueil / Faits d'actualité / Les compteurs Linky suivent demi-heure par demi-heure notre consommation !

Les compteurs Linky suivent demi-heure par demi-heure notre consommation !

Ce qui suit n’est pas un fantasme de ce que l’on peut raconter sur les réseaux sociaux, ce n’est pas non plus une légende urbaine, mais ce que je peux relever sur notre compteur Linky, comme tous les autres détenteurs d’un tel compteur.

Notre compteur Linky n’a pas pris feu, n’a pas explosé, il fonctionne très bien, il ne disjoncte pas. L’abonnement de 9 kW (au lieu de l’abonnement de base de 6 kW) nous met à l’abri de ce type de désagrément en cas de pic de consommation.

Quant à prendre feu, à partir du moment où le compteur est installé par un professionnel, qui a parfaitement serré les bornes pour éviter tout faux contact et donc tout risque d’échauffement et d’incendie… alors ça va bien.

Est-ce une bonne ou une mauvaise chose, mais le compteur Linky sait beaucoup de choses sur nous et notre mode de consommation d’électricité ?

Ce ne sont pas des données que j’ai relevées sur le compteur, mais à partir de l’application pour smartphone (donc des données qui ont été transmises par le compteur Linky sur un serveur EDF et qui viennent de ce serveur) En l’occurrence, pour que les copies d’écran soient lisibles sur cet article, j’ai utilisé l’application « EDF et moi » version iPad. Je n’ai pas piraté mon compteur, mais j’utilise simplement l’application du fournisseur d’énergie.

Depuis l’application, on va retrouver de nombreuses informations sur sa consommation, soit en euros, soit en kWh. EDF nous a posé un compteur Linky en juillet, mais il a été « activé » en tant que Linky au mois d’août 2018.

La copie d’écran, en tête d’article, nous montre la consommation mois par mois, avec un décalage de quelques jours, ce matin depuis l’application EDF et moi, j’obtiens la consommation jusqu’au samedi 3 novembre compris. De fait, il y a bien un transfert de données du compteur Linky jusqu’aux serveurs d’EDF.

Sur cet écran impossible de connait nos habitudes de consommation, nos périodes d’absence, c’est globalisé par mois.

Mais, les données collectées par EDF ne s’arrêtent pas là et ce n’est pas un fantasme lorsque l’on lit que le compteur Linky suit notre consommation. Le compteur Linky suit la consommation demi-heure par demi-heure !

On le voit sur la copie d’écran suivante, nous n’étions pas chez nous dans la journée et nous sommes rentrés vers 16h30. Malgré notre absence, il y a eu des mini-pics de consommation à 2h30, 4h30, 11h00 et 14h30. Peut-être le compteur Linky lui-même au moment où il transmet ses données (allez savoir) ? Ou bien la télésurveillance l’appartement !

Une fois rentrée, nous avons fait tourner le lave-vaisselle et passé l’aspirateur (consommation de 17h00 à 18h30), puis à 20h30 nous avons fait tourner le lave-linge/sèche-linge.

Sur ce graphique, on peut imaginer, que ce jour-là, qu’il n’y avait personne jusqu’à 16h30, puis l’utilisation de grosses machines d’électroménager à 2 reprises.

Si l’on examine une journée où mon épouse et moi sommes partis tôt au bureau. On va retrouver un petit pic de consommation entre 7h00 et 8h00 du matin, le temps de se préparer et d’aller travailler. Puis, des micro-pics dans la journée, soit le compteur Linky, soit la télésurveillance.

Et nous retrouvons une consommation à partir de 18h30, puis une consommation faible et régulière : les éclairages basse consommation, avant d’aller se coucher.

Je pourrais examiner chaque jour et retrouver ce que nous avons fait, à quelle heure nous avons quitté l’appartement, à quelle heure nous sommes revenues, si nous avons utilisé un gros appareil électroménager et de quelle heure à quelle heure.

C’est bien, ça permet de suivre précisément sa consommation, mais lorsque des représentants d’EDF déclarent que les compteurs Linky ne relèvent rien de précis sur notre consommation… c’est un mensonge.

Je sais bien qu’en France, le mensonge est un sport national, nous ne sommes pas aux États-Unis où le mensonge est un crime, tout de même, il ne faudrait pas exagérer.

Il faut espérer que les serveurs d’EDF soient parfaitement sécurisés, parce que c’est une information précieuse pour connaître les habitudes et les heures d’absences. Même s’il y a un décalage de quelques jours entre la consommation et sa publication.

En tant que consommateur, je trouve intéressant de pouvoir suivre ma consommation, même s’il y a peu de moyen de la réduire. La consommation d’électricité est en grande partie incompressible.

Mais, il faudrait qu’EDF arrête de nous enfumer, puisque l’application développée par eux, permet d’avoir un détail demi-heure par demi-heure.

Le compteur Linky suit précisément notre consommation, rien à voir avec le vieux compteur à roue dentée.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.