Accueil / Pourquoi / La durée des films et des feuilletons n’est pas le fait du hasard

La durée des films et des feuilletons n’est pas le fait du hasard

cinema0403Avec l’avènement du numérique tout change et les contraintes du passé peuvent disparaître, mais jamais les habitudes.

Ainsi, le formatage, la durée des films et des feuilletons n’est pas le fait du simple hasard mais vient des contraintes techniques des projecteurs de cinéma.

Les projecteurs qui équipés, par le passé, les salles de cinéma ou qui étaient utilisés en version télécinéma pour la diffusion à la télévision acceptaient des bobines de films qui duraient 20 minutes.

Ainsi, les feuilletons étaient calibrés en 1 ou 2 bobines.

Prenons, l’exemple sur d’anciens feuilletons subissant ces contraintes.

Chaque épisode de Ma sorcière bien aimée ou de La petite maison dans la Prairie, sans tenir compte des coupures publicitaires, dure 20 minutes, ce sont des 1 bobine.

Par contre, un feuilleton comme Mission impossible durent 40 minutes, c’est un 2 bobines.

En général les films de cinéma sont des 6 bobines, soit au maximum 1h40, mais où la dernière bobine peut ne pas être totalement pleine.

Un film est de fait, un multiple de 20 minutes.

En aparté, sauf pour les salles équipées de projecteurs numériques, pour projeter un film sur pellicule 35 mm, il faut 2 projecteurs et passer de l’un à autre au moment du changement de bobine. Il faut un projectionniste présent durant toute la projection.

Savez-vous comment le projectionniste repère le moment de passer changer de projecteur ?

Bien sûr, il y a la durée de 20 minutes, mais ça ne donne pas l’instant exact. Il y a quelque chose d’ajouté sur le film.

Un premier marquage, en haut à droite de l’image sous la forme d’un rond, 8 secondes avant la fin de la bobine, ce qui permettait au projectionniste de se préparer au changement, puis à nouveau une marque, toujours en haut à droite de l’image, 1 seconde avant la fin de la bobine.

C’est technique n’est plus utile dans les multiplexes utilisant des projecteurs numériques, mais elle l’est encore dans de petits cinémas équipés d’une paire de projecteurs 35 mm.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com