Accueil / Politique / Une histoire de cravate

Une histoire de cravate

Toute la campagne présidentielle a été traitée sur la forme et rarement voire jamais sur le fond et j’ai l’impression que ça se poursuit avec la nouvelle chambre.

Les Députés ont fait leur rentrée hier, et quelle a été la principale information que Jean-Luc Mélenchon et Cie on fait leur entrée dans l’hémicycle sans cravate. Il paraît qu’elle est de rigueur.

Juste en aparté, j’ai remarqué que Jean-Luc Mélenchon est arrivé, portant une cravate rouge (je crois), il porte la plupart du temps une cravate. Et c’est voyant ses « insoumis », qu’il a retiré sa cravate.

J’ai entendu, un des députés « insoumis » expliqué qu’il était venu à l’Assemblée par le métro et qu’il avait remarqué que la plupart des hommes ne portaient de cravate. Que représentant le peuple, il devait s’habiller comme le peuple. D’où : pas de cravate. C’est d’une logique implacable.

C’est vrai, que dans les bureaux, depuis des années le port de la cravate ne fait plus partie de la tenue (moralement) obligatoire. Par ailleurs, avec la canicule de ces derniers jours, nombre d’hommes ont leur cravate bien rangée chez eux.

Même si la coutume fut « cravate obligatoire dans l’hémicycle », les temps changent.

Il y a longtemps, Jack Lang avait fait scandale en entrant dans l’hémicycle, sans cravate et avec une chemise à « col Mao ».

Mais nous sommes au XXIème siècle.

On parle des « insoumis » sans cravate mais il y en a un autre qui est entré dans l’hémicycle sans cet accessoire vestimentaire et personne n’a remarqué.

Il s’agit de celui que Jean-Luc Mélenchon appel « le matheux », Cédric Villani, qui est venu arborant un machin, une sorte de nœud papillon géant.

Avec ou sans cravate, ça n’a pas d’importance, ça ne changera pas le fonctionnement sur le fond de noter Assemblée nationale.

Allez les Députés… au travail !!!

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.