Accueil / éphéméride / Éphéméride : ça s’est passé un 24 janvier

Éphéméride : ça s’est passé un 24 janvier

Le 24 janvier 661, assassinat devant la mosquée de Koufa (Mésopotamie) du gendre de Mahomet, le calife Ali. Cet assassinat va créer un schisme au sein de la religion musulman, entre les shiites d’Ali qui prône une religion rigoureuse et les sunnites qui prônent une pratiquement plus souple de la doctrine.

Le 24 janvier 1848, la guerre qui oppose depuis 1846, mes Américains aux Mexicains se terminent par défaite du Mexique et la signature du traité de Guadalupe Hidalgo le Mexique cède aux États-Unis le Texas, la Californie et le Nouveau-Mexique.

Le 24 janvier 1860, Étienne Lenoir, inventeur Français, dépose un brevet pour la première voiture équipée d’un moteur à explosion. Il faut attendre 1863, pour cette première voiture parcoure la distance de 18 kilomètres reliant Paris à Joinville en 3 heures.

Le 24 janvier 1916, après avoir tenté depuis 1914 de compléter son armée de métier par un service militaire volontaire, la Grande-Bretagne rend le service militaire obligatoire, lui permettant d’accueillir sous les drapeaux 3 millions de conscrits.

Le 24 janvier 1924, pour rendre hommage à Vladimir Ilitch Oulianov, plus connu sous le nom de Lénine, mort il y a 3 jours, l’URSS renomme Petrograd en Leningrad. Depuis la fin de l’URSS, Leningrad a été rebaptisée Saint-Pétersbourg.

Le 24 janvier 1960, à Alger, en pleine guerre d’Algérie, des pieds noirs menés par le député Pierre Lagaillarde et le Joseph Ortiz (cafetier) commence la semaine « des barricades », elle fera 27 morts.

Le 24 janvier 2008, la Société Générale annonce une perte de 4,82 milliards d’euros. Elle accuse l’un de ses traders d’être responsable de ce désastre : Jérôme Kerviel.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com