Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Début de la fin du confinement le 11 mai … mais …

Comme beaucoup, j’ai écouté le président Macron, hier soir et l’information principale, qu’il a martelée à plusieurs reprises est la procédure de fin du confinement à partir du 11 mai 2020 (certains, sur les réseaux, on fait remarquer qu’il n’a pas indiqué l’année, c’est bien 2020).

Enfin, une date, comme pour les prisonniers, on peut faire une coche chaque jour, jusqu’à la libération. En sachant que l’on peut toujours faire une bêtise et avoir, comme on le dit du « rabe ». Dans notre cas, serait une réaccélération du Covid-19 obligeant à repousser la fin du confinement à une date plus lointaine.

Nous n’en sommes pas là, début du déconfinement le 11 mai.

C’est un début, car en écoutant Emmanuel Macron, tout ne va pas ré-ouvrir le 11 mai, les restaurants, café, salles de spectacles, … ne rouvriront pas avant mi-juillet.

Dans son allocution, la première fois qu’il a prononcé la date du 11 mai, il a enchaîné sur les enfants et la reprise de l’école. En précisant que cela ne concernait pas les étudiants pour qui les cours reprendraient à la rentrée, mais bien les enfants.

Emanuel Macron a également rappelé les gestes barrières qu’il faudra conserver pour éviter une reprise de la pandémie de Covid-19.

Et là, il y a un problème … que les adultes respectent les gestes barrières, c’est possible (et encore) : ne pas serrer la main, se faire la bise, se laver les mains très souvent, garder une distance minimum entre 2 personnes, porter un masque.

Mais, avec les enfants, c’est tout simplement IMPOSSIBLE. Trop content de se revoir à l’école (et hors de l’école), ils vont forcément être très proches, à la fois pour se dire bonjour ou au revoir, mais également dans leurs jeux, leurs conversations.

Heureusement les enfants ne sont pas sensibles à ce coronavirus (sauf exception), MAIS ils l’attrapent, le transportent, le transmettent … se sont des porteurs sains. Qui vont le rapporter, chez eux, à leurs parents, d’autres adultes, voire à leurs grands-parents, qui parfois s’occupent des enfants les mercredis ou les week-ends, qui seront sensibles à ce virus avec tous les risques que l’on connaît.

La prise de décision d’Emmanuel Macron est logique, il est évident que dans de nombreuses familles, cette situation de confinement doit être difficile à vivre. Entre les parents en télétravail ou en chômage, les enfants qu’il faut aider à suivre les cours, qui doivent en avoir assez de tourner en rond, dans les logements qui souvent ne sont pas très grands.

Face au Covid-19, il y a la catastrophe sanitaire, la catastrophe économique, mais il ne faut pas oublier le risque psychologique dû au confinement. Cet enfermement, ces promenades quotidiennes limitées en temps, en distance, en nombre. Difficile, parfois, à admettre par des adultes, impossible – dans la réalité – à comprendre par des enfants.

Par ailleurs, un confinement sans date de fin, est psychologiquement impossible à gérer. Tout prisonnier connaît la date de sa libération, sauf à être condamné à perpétuité. Le président devait nous donner une date.

Attention Covid-19 sera toujours présent dans un mois, nous n’aurons toujours pas de vaccin, peut-être des tests pour ceux qui ont des symptômes. Individus que l’on pourra mettre en quarantaine. Rien de plus.

Retenons que le lundi 11 mai, les enfants retourneront à l’école et les adultes – dans certains domaines d’activité – au travail.

Sans perdre de vue qu’un nouveau confinement sera toujours possible.

Booking.com

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.