Accueil / Politique / Débordé par sa droite ?

Débordé par sa droite ?

L’organisme chargé de réfléchir et trouver des solutions tout azimut pour le compte du premier ministrable s’est encore fait taper ses doigts de fée.

Hier encore, il avait suggéré de taxer les heureux propriétaires ayant fini de payer leur petite maison pour leur fin de jour d’avant crépuscule, à hauteur de ce qu’ils devraient payer s’ils louaient ledit habitat.

Aujourd’hui il continue sur sa lancée et propose pour aider à réduire un déficit illégal, de rendre copropriétaire une partie du terrain où se trouve un logement.

Du coup, l’état toucherait des royalties en conséquence immédiatement ou lors de la première transaction sur ce bien, vente ou héritage.

Matignon fait tout un tapage du bordel provoqué, on comprend mieux l’attaque de l’impérieux, en faisant mine d’oublier que ledit organisme est sous son contrôle et qu’il est maître de la feuille de route de cette joyeuse bande de libertaires.

A défaut de cohérence dans la communication, on sait au moins ce que trouve certaines têtes chercheuses de fonctionnaires bien établis.

Ce n’est pas demain que l’on y réduira les effectifs vu les efforts d’imagination qu’ils mettent en avant ; au moins eux, c’est certain, travaillent, travaillent.

Mais, l’on peut comprendre la crise du frappeur du collaborateur de l’impérieux, étant donné le mouvement extrême donné à droite et en gage aux extra-riches, ces têtes chercheuses auraient pu au minimum sortir une réflexion gauchiste surtout au moment où il cherchait comment faire pour faire croire qu’il penchait désormais à gauche.

Allez, un effort, et si vous mettiez à contribution les pauvres riches dont 10% seulement de leur petite richesse suffirait amplement à combler la résorption recherchée ; cela aurait de la gueule gauchiste et boucherait un coin à ceux qui du coup ne seraient plus insoumis et ne moqueraient plus le veau d’or….

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*