Accueil / Idées / Comment convaincre les électeurs d’aller voter ?

Comment convaincre les électeurs d’aller voter ?

election1203En France, à chaque fois qu’il y a des élections, avant même de faire de prévisions sur les résultats, les instituts de sondages font une évaluation du taux d’abstention.

Si l’élection n‘est pas considérée comme fondamentale par les électeurs, le taux d’abstention peut être très important, par exemple pour les élections Européennes.

Par contre, il est beaucoup plus faible pour l’élection du président de la République ou des Députés.

Les élections départementales approchent, les électeurs bouderont-ils ou pas les urnes.

Au-delà, ressort toujours la question de savoir s’il faut contraindre les électeurs à aller voter. Comme cela se passe en Belgique où ne pas aller voter est puni d’une amende, je crois que 50 euros. donc une somme qui n’est pas négligeable.

Face à cette possibilité de punition, certains disent que la démocratie est de pouvoir choisir d’aller ou de pas aller voter.

Par contre ceux qui sont pour l’obligation, avance comme argument que ceux qui ne veulent pas se prononcer peuvent voter « blanc ».

Mais, il y a le problème de la manière de comptabiliser tout cela.

Aujourd’hui, uniquement les votes exprimés sont pris en compte, les non-votants et les votes blancs ne sont pas comptabilisés. Pourtant, ils ont une grande importance.

Prenons un exemple, avec 100 électeurs et 3 candidats.

25 décident de ne pas aller voter.

15 vont voter, mais vote « blanc »

Reste 65 votes exprimés pour des candidats.

  • Le candidat A obtient : 35 votes
  • Le candidat B obtient : 20 votes
  • Le candidat C obtient : 5 votes

A est en tête et selon, le mode de calcul actuel, il gagne avec 53,85 % des suffrages exprimés, il gagne dès le premier tour.

Mais, peut-on dire que 53,85 % du corps électoral a voté pour lui ?

Ajoutons les votent « blancs », soit 15 votes.

Le candidat A est toujours en tête, mais avec seulement 43,75 % des suffrages, il n’est plus élu dès le premier tour.

Et si l’on pousse l’on prend en compte les électeurs qui ont décidé de ne pas aller voter, a ce moment, Candidat A n’obtient plus que 35 % des suffrages et le « gagnant » ce sont ceux qui n’ont voté pour personne (abstention + votes blancs), soit 40 % de la population.

Obliger les électeurs à aller voter ne ferait qu’augmenter le nombre de votes blancs, celui qui ne veut pas, ira probablement – pour éviter l’amende – mais il mettra une enveloppe vide.

Alors d’obliger les électeurs à aller voter, il faudrait traiter avec plus de démocratie les résultats en incluant, au moins les votes blancs, à ce moment je suis persuadé que nombre d’abstentions iraient voter… blanc.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.