Accueil / Réflexions / C’est Capital

C’est Capital

Lu dans un article d’un sérieux hebdomadaire qui s’essaie à l’écrit d’Internet ce genre de phrase en style : « …cette semaine en première lecutre…projet de loi de finances rectificative….».

bien sûr, cela arrive à tout le monde et pour moi le premier ; mais l’un est professionnel de la plume, l’autre exerce bénévolement.

A vous de trouver qui et ne vous trompez pas pour ne pas me déplaire, par avance je vous en remercie.

Des fautes d’erreurs de ce genre, il y en a plein, en tout cas bien plus qu’avant.

En effet, le métier de relecture se perd dans les taches d’encre qui n’existent.

Et l’art du copier/coller n’est pas aussi facile que cela à maîtriser, surtout lorsqu’il faut aller de plu en plus vite dans un monde en folie furieuse donnant à la nouvelle de l’instant un aire de déjà vieux à la lecture du moment.

Et dans cette pub où le géniteur n’est plus père ou papa mais Father pour rimer avec les autres exemples mis en vente d’un objet qui doit être source de désir avant d’être.

A cause des mouvements de tempêtes et autres intempéries, le courant ne passe plus, ni les voitures parfois, heureusement que les habitants eux s’entendent toujours dans une entraide de bon aloi.

Mais dans la capitale, il y avait, la suite de la cop21 – qui n’a pas vraiment tenu, dont l’impérieux espère que les dix commandements pris entre grands qui maintenant savent, seront suivis de vrais effet pour nous maintenir le courant en tout temps – la grève des rer se plaignant d’un management agressif, la volonté de la maire de virer la voiture et c’était le bouchon le plus long donné en cadeau à des automobilistes qui se sont bien demandés à qui dire merci…

Voir un élu d’extrême droite, élu en son domicile, se valoir d’Hara Kiri, d’Henri Salvador ou de zorro, pour mettre en scène une femme, mais pas d’homme, en risque de se faire écraser lentement par une locomotive d’antan, pour demander l’accélération de la venue d’un Tgv qui se laisse désirer, fait dire que l’essentiel ne se trouve pas forcément là où l’on aurait cru l’attendre à voir.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.