Faits d'actualitéInfosPolitiqueRéflexions
A la Une

Avancez sans vous retourner

Qu’il est triste de voir le système gouvernemental patauger dans la vase sans être aidé par le parlement vicié par un sénat qui se voit faire l’enchère par le conseil constitutionnel.

Ainsi, donc, m’avait-on formellement avisé, que plus de femmes au pouvoir serait bien pour tous les citoyens.

De la planète certainement, mais commençons par notre chère douce France.

Et voit-on ce qui se passe actuellement ? Une mauvaise loi est retoquée par le Conseil constitutionnel dont certains hauts placés ne voulaient pas.

Et le pouvoir d’en vouloir à ces si hauts magistrats qui osent le démettre.

Pourtant, n’est-ce pas leur haut patron illuminé qui a donné le pas à défaut du La pour mieux chanter une sérénade lui permettant de ne pas avoir le sort d’un autre d’un  autre pays pourtant si historiquement proche ? Ainsi donc, il existe encore des hommes, combien de femmes (?) pour insister que l’on a pas le seul droit de taper à tort et à travers.

A moins que vicieusement au contraire, en permettant à des casqués cagoulés de se rendre en avenue armés, ils donnent plein pourvoir à des forces contraires, d’exprimer leur créativité musculaire.

Après tout, ils s’entraînent comme des malades et les jeux olympiques sont si éloignés.

Tenez une autre mascarade qui a commencé avec un carnaval débité bien avant le mois des festivités.

Tout le haut gratin sort des fours en hurlant qu’il ne faut pas toucher au droit de départ actuel à la retraite.

Cependant, en sous-main, grâce au futur nouveau régime à points, ce départ pourra être reculé à l’envie en augmentant le nombre de points nécessaires ou en abaissant sa valeur initiale.

Le patronat fier de sa trouvaille ne veut pas que l’on revienne sur le malus d’une sortie de piste trop rapidement prise.

Pourtant il ne veut pas du malus proposé sur les contrats courts.

Se rappelle-t-il ce patronat, groupuscule puissant de petits individus avides de richesse narcissiques, que si avant c’était le bon temps, la retraite était à 65 ans avec un plein emploi promis.

Mais, il y a eu un autre avant où des serfs travaillaient corps et âme, en remerciant jusqu’à trépas leurs maîtres si ingénieux dans l’art de les retenir si éveillés…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer