Accueil / Politique / Aux dires de…

Aux dires de…

De certains journalistes sur de leur fait, tranquillement installés dans leur fauteuil garni, mettre en parallèle une éventuelle augmentation sérieuse de probable peut-être fermeture d’entreprises notamment de petits commerçants et artisans.

Est-ce bien sérieux de dire ainsi que certains petits patrons ne peut vivre dignement que si leurs si bons salariés indispensables acceptent eux de vivre avec le Smic ?

En fait, au début, le Smic, appelé autrement alors, était juste destiné à mettre une ligne rouge patronal pour que les embauches ne se fassent pas à vil prix.

Étant entendu, que le salaire devait augmenter automatiquement selon l’expérience, la connaissance, la technicité voire l’ancienneté du salarié afin que fort légitiment, ce dernier puisse prétendre à une juste revalorisation de son activité professionnel.

Mais, voilà, comme toujours, les puissants, les forts et les riches ont détourné la bonne intention à leur seul profit.

Et pour mieux les y aider, ils ont accepté qu’en profitent les petits patrons qui n’y voyaient guère malice pour la majorité d’entre eux.

C’est un peu, pour l’exemple, le coup de l’inclusion du service de table ou de terrasse inclus dans les notes de café et restaurants pour éviter que la rémunération des serveurs ne dépendent que du bon, ou mauvais, vouloir de la clientèle.

Les 15 % ont été intégrés et…les salariés ont vu leur rémunération baisser sans que les clients y ont vu une baisse des prix ! My god, il y a des casseurs dans ma rue que vais-je manger n’ayant plus de caviar, saumon fumé de Norvège et mes bijoux, il faut que je change de bijoux j’ai soirée, moi ce soir…

Le premier qui est encore ministrable de s’apeurer que l’on s’attaque aux symboles de la France, espérons seulement qu’il ne parle pas de ces véhicules qui brûlent dans les beaux quartiers dont les habitants n’ont pas eu à souffrir d’une baisse de leur pouvoir d’achat.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.