InfosRéflexions
A la Une

Amen à ton argent

L’argent va à l’argent et il sera pris là où l’on voudra.

Tu donneras particulier, tu donneras état.

Mais ce dernier, c’est-à-dire nous particuliers, donnera plus qu’annoncé puisque ces dons sont sujets à une réduction d’impôts de 60 % de la donne.

Certes limitée à 25 % des revenus pour les particuliers.

Ce plafond de verre n’existe pas pour les entreprises.

Cela permettra de plus communiquer sur la bonté desdites sociétés envers leur environnement extérieur.

Alors, vous comprendrez bien que les salariés pourront attendre comme attendront les français à qui l’on a demandé d’arrêter de manifester sauf si c’est pour prier.

Et il y en a qui prie pour rêver d’un bouc émissaire de tours légendaires tombées sous les coups de fanatiques religieux étrangers, il est vrai.

Alors les nôtres prient pour des fondations qui sont restées prouvant la beauté du peuple de France : tous derrière, tous derrière, ouais.

Qui ne prie pas n’est pas français… Prie, pris, pires ! Et l’illuminé a traduit en sa langue de banquier le résumé de synthèse des débats d’une minorité de français qui n’auraient même pas pu engager un référendum malgré toute l’agitation médiatique, populaire et, malheureusement violente parfois d’une minorité de cette minorité agissante ayant les faveurs d’une majorité endormie sur ses lauriers.

Et ce n’est pas parce que certains se font faits gazer qu’il faudrait à tout prix trouver une certaine similitude avec un envahissement subi et une résistance d’un autre temps.

Ainsi, donc, l’illuminé a confirmé qu’à partir d’une retraite de 2 000€/mois, l’on était suffisamment riche pour ne pas avoir le droit de suivre le train du pouvoir d’achat maintenant un certain niveau de vie.

Et puisque les gens sont incapables de se réunir en nombre suffisant, il aura droit à une éventuelle possibilité de référendum local.

Mais, une bonne nouvelle est la promesse de ne fermer ni école, ni hôpital, sans l’accord du maire conservé, c’est vital.

Mais il n’est rien dit sur la fermeture de classe ou de services hospitaliers…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer