Accueil / Qui vous a dit ... / Qui vous a conseillé cela après la réception de mails non sollicités (de spam) ?

Qui vous a conseillé cela après la réception de mails non sollicités (de spam) ?

Qui ne reçoit pas à longueur de temps des spams, je veux parler des mails non sollicités, je ne parle pas de cette sorte de jambon en boîte fabriqué et commercialisé par l’entreprise Américaine Hormel.

J’imagine de recevoir chaque jour, par la poste, des boîtes de Spam. Si ça se trouve ce n’est pas mauvais. Est-ce quelqu’un en a déjà mangé ?

Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos mails.

Qui vous a dit qu’il fallait répondre, cliquer systématiquement sur le lien de désabonnements.

Ce n’est pas toujours la bonne idée, ce geste peut être pire que de rien faire.

Mais, alors que faire face à un mail non sollicité, en fin de compte à une publicité.

1 – examen du mail

Étant en France, si le contenu du mail n’est pas dans la langue de Molière, mais dans un sabir étranger, alors le contenu n’a aucun intérêt. Le minimum de correction, si je veux proposer quelque chose à un internaute est de lui écrire dans sa langue.

Le contenu est en Français, toutes les publicités ne sont pas à jeter. Les mails publicitaires ne sont pas pires que les panneaux publicitaires dans la rue, les publicités dans les magazines et journaux, celles passant à la télé ou au cinéma, celles que l’on entend à la radio ou les bandeaux de publicité sur les sites internet. Il m’est arrivé de découvrir des produits (ou services) dont je suis devenu client ou utilisateur. Si la publicité n’avait aucune retombée pour les annonceurs, il n’y aurait plus de publicités.

Cela peut paraître chronophage que de passer du temps à parcourir les mails, dans la réalité quelques minutes dans la journée.

2 – Que faire face des messages que l’on ne veut pas ?

Si l’expéditeur est une entreprise connue, on peut utiliser la procédure de désabonnement. Ce n’est pas toujours immédiat, il peut y avoir des ratés, mais normalement ça fonctionne (parfois, il faut se désabonner plusieurs fois, mais inutile de s’énerver, ça n’en vaut pas la peine).

Si l’expéditeur n’est pas une entreprise connue, surtout si le message n’est pas en français, pire si c’est un « phishing » (message qui essaye de nous piéger) il est préférable de ne cliquer sur aucun lien de désabonnement (ou autre).

Vous allez me faire remarquer que vous allez continuer à recevoir des mails de cet expéditeur !

Vous avez raison, mais cliquer sur un prétendu lien de désabonnement peut être la pire des solutions.

Concrètement, lorsque l’on envoie des mails, on peut simplement vérifier que les adresses existent, rien de plus.

Mais, si on clique sur un lien, alors on prouve à l’expéditeur que l’adresse est active. Qu’il peut l’utiliser pour envoyer de nombreux autres messages non sollicités. C’est une bonne adresse qui fonctionne. Cliquer sur un lien de désabonnement, au lieu de supprimer va augmenter le nombre de messages venant de cet expéditeur.

Que faire ? Il y a 2 attitudes possibles :

  1. Ne rien faire et supprimer les mails auxquels on ne peut pas se désabonner (pas terrible, mais simple et efficace),
  2. Utiliser la fonction permettant de bloquer des expéditeurs. Par exemple avec Outlook, il suffit de faire un clic droit sur un mail, cela ouvre un menu et de choisir l’option « courrier indésirable ». On va tout simplement bloquer l’expéditeur, il n’en saura rien et ses mails seront automatiquement supprimés à l’arrivée. C’est un peu fastidieux, mais beaucoup plus efficace et moins risquer que de signaler à un expéditeur que l’on existe vraiment.

Alors ceux qui vous disent de cliquer systématiquement sur le lien de désabonnement pour les mails publicitaires que vous en voulez, ne les écoutez pas.

Dans la majorité des cas ce n’est pas la bonne option.

Bloquez simplement (tous les logiciels de réception de mails intègrent cette possibilité) les expéditeurs dont vous ne désirez pas recevoir leur message.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*