InfosRéflexions

Un projet de loi qui va amuser les enfants s’il passe en l’état

Nous sommes en présence d’un amendement déposé la veille du vote solennel du projet de loi Blanquer, du nom de l’actuel ministre de l’éducation national, consacrant l’homoparentalité dans les formulaires scolaires.

On sait que les enfants, pour leur bon équilibre, ont besoin d’une mère, pour les mettre au monde et d’un père qui représente l’autorité, qui est responsable du bien-être de la famille, qui s’organise conséquence. Mais ça c’était… avant !

Les deux guerres mondiales ont obligé les femmes de suppléer à l’absence des hommes, mobilisés, prisonniers, tués, puis les temps modernes ont sapé les structures familiales. Les femmes obtiennent progressivement les mêmes droits que les hommes, au nom de l’égalité des sexes.

Autre temps autre mœurs, on ne se marie plus pour la vie, le concubinage précède le mariage et s’il a lieu, il se rompt plus facilement qu’un bail 3/6/9.

Au foyer familial, chacun vit sa vie, dès le jeune âge, chacun avec sa tablette, ce qui se ressent sur les résultats scolaires, avec une baisse moyenne du QI de 8 points en 10 ans.

Alors venons à l’actualité, l’amendement en question vise à remplacer les mentions « père » et « mère » par « parent 1 « et « parent 2 » ce qui se passe de commentaire.

Adopté contre l’avis du gouvernement, ce n’est pas une farce du 1er avril, son objectif est bien de remplacer sur les documents administratifs les mentions « père et mère » par « parent 1 et 2 ».

Il reste à définir les prérogatives du N° 1 par rapport au N° 2 et le règlement des litiges relatifs l’octroi de places, il va de soi que le sexe ne jouera aucun rôle dans cette affaire, on reconnaîtra les hommes uniquement par la barbe, et encore.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer