Accueil / Politique / Splendeur et misère des attachés parlementaires par Marc Albert CHAIGNEAU

Splendeur et misère des attachés parlementaires par Marc Albert CHAIGNEAU

L’Assemblée a voté le 15 septembre 2017 l’interdiction de l’emploi de collaborateurs familiaux par les parlementaires, mesure phare du projet de loi de moralisation de la vie publique.

Comme le plus souvent, en ces temps médiatiques, ces dispositions résultent d’un scandale ayant fait la une de la presse, des télévisions, radios … Ces dispositions ne correspondent pas à la réalité des abus et des excès et que la solution adoptée consiste à condamner l’âne de la fable.

Contrairement à l’image qui en est donnée au public, personne ne réalise une carrière politique seule. L’entourage, surtout familial, est déterminant et assure l’essentiel de « l’intendance » du politique. Non pas dans la partie « noble » des audiences de l’assemblée, des interventions publiques, des voyages et grandes réceptions, mais dans les parties les plus obscures, de permanence téléphonique, de traitement du courrier, d’entretien des relations avec les élus locaux, représentants des administrations, voire hobereaux et électeurs divers. Lors des campagnes électorales, mais aussi dans la vie quotidienne. Il serait bien sûr possible de citer des centaines d’exemples dans le milieu politique français, mais qui incluraient des atteintes à la vie privée de l’un ou de l’autre, ou ne concerneraient que des personnes peu connues. Ne constituant ainsi que des arguments de faible portée.

L’exemple de John Kennedy, qui ne concerne pas la France et relève d’une période révolue, me semble plus probant. Si l’on étudie sa carrière politique, on s’aperçoit qu’elle a été d’abord préparée par ses parents, soutenue par ses grands-parents, avec l’aide des ses frères et sœurs, beau-frère …épouse … enfants … neveux … Qui y ont consacré une grande part de la fortune familiale, du temps et des efforts, qui ont tous marqué leur vie. A une plus petite échelle, bien sûr variable d’une personne et d’une famille à l’autre, aucun politique ne réalise une carrière sans le soutien d’un entourage qui y consacre son temps, son énergie, voire ses revenus et son patrimoine.

Interdire l’emploi des proches est une solution inadaptée, fondée sur un cas isolé, monté en épingle pour occuper la scène médiatique. Ce n’est pas de cette façon que la vie publique pourra être moralisée. Et malheureusement, la publicité qui lui est apportée, permet d’éviter d’avoir à aborder les vrais problèmes, tels que la rémunération comme personnel parlementaire, des permanents de partis politiques, ou du subventionnement abusif d’activités officiellement désintéressées, mais indirectement hautement rémunératrices.

Marc Albert CHAIGNEAU

Il a été conseil de sociétés et avocat d’affaires, puis responsable juridique pendant 35 ans. Cette expérience l’a conduit à analyser méticuleusement la société dans laquelle nous vivons.

A lire : De la révolution à l’inversion de Marc Albert Chaigneau

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.