Accueil / Photos / Prendre des photos panoramiques

Prendre des photos panoramiques

nion2804Les photos panoramiques ne sont pas les prises de vues que l’on fait en une fraction de seconde et un seul clic, mais celles où l’on balaye ce qui est autour de soi.

Du temps de la photo argentique et pour la plupart des appareils photo numériques, prendre une photo panoramique, telle que les 2 exemples illustrant ce billet, est complexe. Il faut prendre plusieurs photos, en tournant légèrement l’appareil, puis faire un montage des photos pour obtenir un panoramique.

Mais aujourd’hui, les iPhone et iPad mais également de nombreux smartphones androïd permettent de réaliser ce type de prise de vues en une seule et unique photo.

Toutefois, cette simplicité cache, tout de même, un peut de savoir faire.

Alors, que j’ai recommandé de prendre des photos en tenant le smartphone horizontalement, dans le cas d’un panoramique il faut tenir le smartphone verticalement.

Un panoramique complet représente à peu près un demi-tour (180 degrés), mais il est possible de faire des panoramiques plus court, donc de moins de 180 degrés.

On ne fait pas un panoramique comme une photo normale, où l’on photographie ce que l’on voit devant soi et c’est tout.

Dans un panoramique, il faut déterminer d’où on va commencer à tourner et ou va s’arrêter (sans dépasser le demi-tour, de toute manière si on dépasse le smartphone, la prise de vues va s’arrêter toute seule).

Comme – souvent – dans une photo classique, il faut qu’il y ait un élément principal. Pour un panoramique, il est important que cet élément soit bien au centre du panoramique, d’où l’importance de déterminer où se positionner pour commencer ce type de photo.

Par ailleurs, dans un panoramique, si le centre n’est pas déformé ce n’est pas le cas du début et de la fin de la rotation. Ce qui se voit parfaitement dans la photo que j’ai prise depuis un embarcadère (à Nyon en Suisse sur le lac de Genève). À gauche et à droite, alors que les balustrades sont droites, elles semblent arrondies. J’étais suffisamment près des balustrades pour accentuer, encore plus cet effet.

L’autre photo a été prise à Cologne,

cologne2804

Il faut donc, éviter de prendre un panoramique d’un groupe de personnes, sauf à transformer en monstres difformes celles qui sont sur la droite et la gauche.

Sur la seconde, panoramique a été pris à Cologne. J’ai la gare de Cologne derrière moi. Sur la gauche la Cathédrale et sur la droite un bâtiment. Les déformations semblent moins visibles et pourtant. Le bâtiment de droite semble bombé, pourtant il est parfaitement … plat. Cette déformation est moins visible sur la Cathédrale et pourtant ! Par ailleurs, il y a un autre défaut, au bas de l’image et en haut à droite, deux petites zones noires. J’ai eu 2 mouvements verticaux, durant la prise de vues, que mon smartphone n’a pas pu corriger.

Une fois déterminer, ce qui l’on va photographier, il reste à prendre le panoramique.

Il faut tenir le smartphone le plus verticalement possible, s’il est incliné vers la droite ou la gauche cela va entraîner des déformations supplémentaires, à la hauteur des yeux.

Il ne reste plus qu’à déclencher et à opérer une rotation lente et régulière, ce qui prend 15 à 20 secondes.

Pour cela, il faut trouver une manière de positionner ses pieds pour opérer cette rotation.

Personnellement, sur mon pied droit, en seulement le talon pour ne porter que su l’avant du pied et j’utilise le pied gauche pour assurer la rotation.

Mais, chacun à sa technique, l’essentiel c’est que le résultat soit … sympathique.

Il n’y a un problème avec les panoramiques, ce n’est pas simple à imprimer, par contre à l’écran c’est superbe de voir des images où l’on peut se balader de gauche à droite.

Sans en abuser, n’hésitez pas à prendre des panoramiques, c’est un type de prise de vues trop souvent méconnues et aux résultats surprenants.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*