Accueil / Infos / PITAYA, le réseau de restauration rapide qui monte

PITAYA, le réseau de restauration rapide qui monte

pitaya01Le premier réseau français de street food thaï a ammorcé le déploiement de son concept dans plusieurs villes de France, sur des emplacements privilégiés, en centre-ville. Créé en 2010, PITAYA compte aujourd’hui cinq adresses à Bordeaux et son agglomération, une à Tours et à Toulouse et développe son offre en franchise partout en France, pour le plus grand plaisir de ses fidèles clients.

Lauréat de la 15ème édition des «Révélations de la Franchise», Pitaya va ouvrir 15 à 18 nouveaux restaurants sur l’année 2016. Le premier trimestre est déjà marqué par l’inauguration de points de vente en pleine agglomération : Bordeaux Bastide, Tours et Toulouse. Découvrez prochainement les nouvelles adresses à Nice, Cannes, Marseille ou encore Paris…

2016 restera une année charnière dans le déploiement de Pitaya en France, mais aussi à l’étranger. L’enseigne a franchi une nouvelle étape dans sa stratégie de développement et prévoit ainsi l’ouverture de nouveaux restaurants dans les principales villes de France.

Le modèle PITAYA : les 3 facteurs clés de son succès

– Une offre efficace de woks cuisinés minute, à la demande et sous les yeux des clients, qui répond parfaitement aux nouvelles tendances de consommation. A la fois universelle et personnalisée, elle s’adapte au goût de chacun, même aux végétariens et aux intolérants alimentaires.

– Un concept de restauration rapide de qualité supérieure avec des aliments sains et des produits exclusivement frais : Pitaya allie santé et nutrition à la perfection, tout en pratiquant des prix très abordables.

– Le 1er réseau français de street food thaï.: Pitaya déjoue les codes de la restauration thaïlandaise traditionnelle et exporte l’ambiance urbaine que l’on retrouve en Asie.

À propos de PITAYA :

De nombreux voyages en Asie et plus particulièrement en Thaïlande ont donné naissance à Pitaya, premier réseau de restaurants spécialistes de la cuisine d’influence thaï. Basé sur la tendance du street food, on y déguste des plats cuisinés au wok à la minute et préparés sous les yeux des clients.

L’aventure débute en 2010, avec l’ouverture d’un premier restaurant en plein centre ville de Bordeaux. L’idée de développer un concept tendance et adapté aux nouveaux modes de consommation contemporains prend vie, et se développe rapidement au travers de quatre nouvelles adresses bordelaises.

Décor soigné, cuisine authentique et créative, produits frais et sains : tel est la recette de Pitaya, une immersion thaïlandaise assurée !

Aujourd’hui, Pitaya s’agrandit et se développe en franchise dans toute la France et à l’étranger. Élu «Révélation de la franchise 2016», l’aventure s’accélère : Pitaya exporte enfin la « fraîcheur » de ses plats dans l’hexagone, et au-delà.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.