Réflexions

Mensonge au présent

Sur un site, en parcourant le web, une liste des salaires de stars de la musique jugés indécents.

C’est vrais que les 25 premiers commencent à 4 millions d’euros annuels jusqu’à s’envoler à …quelques 100 millions d’euros.

Mais tranquillisez-vous, la plupart sont hors nos frontières… Un lunetier se veut dans une pub pensée être d’une modernité future.

Pourtant, dans ses exemples donnés de porteur de lunettes, nous avons une étoile au féminin de danse des stars en rat, un cuisinier servi par son assistante, etc que je te repasse les petits plats du même genre dominateur que je ne céderais pas d’un pouce arrête toi-là ! Remarquez qu’un autre qui se veut sport prouve qu’en portant ses chaussures de hautes pointures, il gagnait sa course d’une compétition avec plus gros que lui.

Mais c’était suffisamment classe pour entrée en boîte de nuit faire la nique à notre home d’intérieur malgré le manque assumé de cravate.

De la dernière, qui ne le sera pas, manifestation des gilets jaunes, le pouvoir peut s’enorgueillir d’avoir mâter ces casseurs qui ne sont pas venus.

Certains de serfs d’ordre ont préféré se (re)tourner vers mamie qui n’avait rien à faire là.

Bien entendu, et contrairement à des têtes bien pensantes sans aucune arrière pensée, il n’est pas question, même en dessous de penser que le petit semblant de recul, d’un pas de tango que j’avance encore, de l’illuminé en poudre de perlimpinpin, pouvait justifier une quelconque violence de la part des soumis ni même  ce que d’autres auraient pu croire en provocation de rendre coupable ceux qui ne se rendaient pas à son immense pouvoir.

Pourtant, devant la devanture d’un restaurant haut lieu des privilèges princiaux de la haute bourgeoisie bobo du triangle d’or, le grand homme a vu rouge en renonçant promptement ses vacances si bien méritées de sa remontée surprise en tire fesse des sondages mielleux.

Il ne pouvait admettre que l’on puisse refaire le coup de s’attaquer à l’empire qu’il défend comme naguère la prise de la Bastille…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer