Accueil / Réflexions / L’INSEE a noté une diminution des demandeurs d’emploi

L’INSEE a noté une diminution des demandeurs d’emploi

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi par trimestre en France, sauf Mayotte, ou le taux trop élevé fausserait les statistiques, corrigé des variations saisonnières et des jours ouvrables ont diminué de 1,4 % en catégorie A, ce qui fait qu’il y a un peu plus de 3,676 millions de chômeurs en France.

Selon les données publiées le 25 janvier par le ministère du travail, le nombre des demandeurs d’emploi a diminué en métropole de 38 200 au cours des trois derniers mois.

Le ralentissement de la croissance en 2018, qui avait conduit l’INSEE à réviser ses prévisions en baisse pour le dernier trimestre, semble ne pas avoir eu de conséquences sur le marché du travail, pas plus que le mouvement des gilets jaunes, en dépit des difficultés qu’il engendre dans le secteur du commerce et pour de nombreuses PME.

 Un bémol, Il est possible que l’évolution positive observée au dernier trimestre 2018 résulte de raisons administratives, le nombre de personnes relevant de la catégorie D qui englobe les personnes dispensées à rechercher un poste parce qu’elles suivent une formation s’est accru de 5,1 % durant les trois derniers mois de 2018, ce qui a contribué à dégonfler les effectifs de la catégorie A.

Un énorme point noir subsiste, le chômage de longue durée, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi depuis un an et plus, qui n’ont occupé aucun poste ou qui ont exercé une activité réduite, a encore augmenté de 0,4 % sur les trois derniers mois.

Quant à l’avenir, l’INSEE a apporté un début de réponse dans sa dernière note de conjoncture diffusée en décembre 2018.

Le taux de chômage sur l’ensemble du territoire en incluant les outre-mer, sauf Mayotte, non pris en considération, devrait diminuer très légèrement, pour s’établir à 9 % de la population active à la fin du premier trimestre 2019, soit 0,1 point de moins qu’un an auparavant.

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.