InfosRéflexions

L’Europe fait un pas de plus en direction de la suppression du changement d’heure

Mardi 26 mars, le Parlement européen, qui poussait le Commission d’agir depuis le début 2018, s’est largement prononcé en faveur d’une proposition de directive recommandant la suppression du changement d’heure saisonnier.

Il s’agit d’amender une directive de 2000 qui harmonise les choix d’heure saisonniers des États membres, censés appliquer deux fois l’an les changements d’heures saisonnier, avec la même périodicité, à la même heure et le même jour.

Alors que la Commission, en rendant public sa proposition en septembre 2018 recommandait une suppression du changement d’heure saisonnier dès fin 2019, les États souhaitant rester à l’heure d’été devaient pouvoir bloquer leur horloge fin octobre 2019, les autres la décaler encore d’une, pour se fixer définitivement sur l’heure d’hiver.

Toutefois, les parlementaires ont préféré donner deux ans de plus aux pays, ceux désirant rester toute l’année sur l’heure d’été pourront n’y passer définitivement qu’en mars 2021.

Les adeptes de l’heure d’hiver s’y fixeront une bonne fois pour toutes fin octobre 2021.

Le sujet passionne partout en Europe, y compris en France, comme témoigne la récente consultation lancée par l’Assemblée nationale, qui a recueilli plus de 2 millions de réponses, 80 % des personnes ayant participé souhaitant mettre fin au changement d’heure et une majorité optant pour l’heure d’été.

La consultation lancée par la Commission européenne, au cœur de l’été dernier, avait elle aussi suscité un intérêt inédit, avec plus de 4 millions de réponses, l’écrasante majorité des participants se sont prononcés contre le changement d’heure.

Cette alternance saisonnière était justifiée, lors de la généralisation en Europe à la suite du choc pétrolier de 1973, par les économies d’énergie qu’elles étaient censées générer.

Comme le soulignait la Commission, aucune étude scientifique à grande échelle, ces dernières années, n’a prouvé que le changement d’heure était réellement néfaste ou vraiment utile pour la santé, les économies d’énergie ou la sécurité routière.

Il reste à opter pour l’harmonisation de l’heure dans l’Union européenne, comme elle existe aujourd’hui pour éviter les conséquences de la dés-harmonisation, dans la vie quotidienne des citoyens.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer