InfosRéflexions
A la Une

Les sites de location Airbnb, en tête, cannibalisent les locations dans les grandes villes

Ces sites, Airbnb n’est pas le seul, doivent leur succès à la demande croissante venant du monde entier de touristes désireux de visiter nos villes prestigieuses à bon compte, la majorité d’entre eux prennent les vols les moins chers, peu importe où se situent les aérodromes, au départ et à l’arrivée du vol, se nourrissent dans la restauration rapide et se logent en ville, dans des immeubles et des appartement non conçus pour les accueillir.

La seule chose qui compte pour eux, c’est le prestige de la ville à visiter, dont notre vieille Europe, notamment la France, ne manque pas.

C’est peut-être un engouement qui prendra fin un jour, mais pour le moment il existe et il faut chercher à le canaliser alors que chez nous les loueurs y ont pris gout, des propriétaires, mais aussi des locataires pour arrondir leurs fins de mois mais aussi certaines qui en font, illégalement, leur métier, en achetant des appartements à cet effet.

Les victimes en sont les habitants des immeubles, généralement des immeubles bourgeois bien situés, dérangés dans leur quotidien, et les hôteliers, victimes d’une concurrence déloyale.

Dans la mesure où chaque propriétaire a le droit de louer son appartement, en respectant ses obligations en tant que tel, il appartient aux autorités à mettre bon ordre dans ces errements d’un nouveau genre.

La première réaction de l’Etat a été de chercher comment taxer les revenus de cette activité à son profit et aux villes de percevoir des taxes de séjour, ce qui est déjà une première approche normative.

Dans ce domaine, comme d’ailleurs dans tout autre, il ne suffit pas de légiférer, il faut aussi se donner les moyens d’appliquer la loi, peu facile dans un domaine aussi fluide.

On signale régulièrement des problèmes de vol et de dégradation dans les appartements loués, non couvert par les assurances habitations, ce qui est un problème entre les propriétaires et les plateformes qui leur fournissent les locataires.

A Paris, la première cible en Europe des sites de location, les sites sont tenus, depuis le Ier décembre de transmettre aux mairies, une fois par an, la liste des annonceurs qui proposent ses biens sur leur territoire, au lieu de 3 fois par an souhaite.

L’objectif est d’appréhender la situation, pour réguler et vérifie la légalité de cette nouvelle pratique, mais aussi à mettre en place une brigade d’inspection.

En fait, il faudrait obliger les loueurs à passer par un service de conciergerie pour sécuriser les rapports, dans l’intérêt des deux parties.

[amazon_link asins=’B00MNA8ATS,B00VFQUKLW,B07C3S99SD,B00K6VR09W,B019IGCFW2,B01B4SU91G,B01LYQ5WFE,B07FQY7KWF,B07HR6NYTQ’ template=’ProductCarousel’ store=’notresiecle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’ec23d7fd-cf68-42b1-be43-62175e61c390′]

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.