InfosRéflexions
A la Une

Les résidences secondaires se louent

Pour faire face aux frais des résidences secondaire un nombre croissant de propriétaires ont recours aux locations saisonnières.

La vogue des résidences secondaire, dont le nombre est estimé à 3 millions, ce qui représente 10 % du parc résidentiel national, remonte aux trente glorieuses ce qui est un record mondial, alors que le phénomène de la villégiature, comme on disait en son temps, remonte au 18èmesiècle.

L’usage voulait, dans la grande bourgeoisie, de posséder une maison de campagne qui est une extension du patrimoine familial, en suivant la trace du chemin de fer, permettant de résider pendant quelques semaines, dans des stations balnéaires, comme Cabourg ou thermales, comme Vichy.

Depuis la crise économique de 2018, le coût d’un investissement dans une résidence secondaire n’est pas à négliger, taxes locales, assurances, chauffage, gaz -électricité-internet, entretien du jardin, voire de la piscine, du tennis et des abonnements sportifs reviennent entre 5 000 et 10 000 euros par an, plus des travaux d’entretien et des équipements à remplacer, une facture qui s’alourdit régulièrement.

Il est possible aux propriétaires, pour rentabiliser leur investissement, en commençant par en couvrir les frais, en faisant de la location saisonnière durant laquelle, ils ne peuvent pas bien entendu profiter de leur bien.

Cette méthode est plébiscitée et gagne du terrain depuis l’essor des plateformes type Airbnb et, selon les données, 42 % des propriétaires de résidences secondaires font, plus ou moins de la location saisonnière, d’abord pour entrer dans leurs frais, puis, tout dépend évidemment de la situation du bien, pour faire, si possible, des bénéfices.

Comme d’une manière générale, ils n’habitent pas sur place et n’ont pas l’intention de se transformer en loueur de meublé, Ils doivent confier la gestion à un service de conciergerie pour s’occuper de la gestion locative du bien, de l’accueil des hôtes, du ménage, de l’encaissement des loyers, de l’inventaire etc.. ce qui revient entre 15 % et 25 % des loyers, selon l’étendue des services, pour permettre au propriétaire de retrouver, à son retour, son bien intact et bien entretenu.

À défaut on risque d’avoir des surprises comme une maison louée à une famille et occupée par quatre, qui usent et qui consomment au-delà du raisonnable.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer