Accueil / Faits d'actualité / Les Français paient cet hiver un lourd tribut à la grippe saisonnière

Les Français paient cet hiver un lourd tribut à la grippe saisonnière

Au 20 janvier, on comptait 1 100 décès en France métropolitaine selon Santé publique France.

Tous les indicateurs de l’activité grippale sont en augmentation, la semaine écoulée on a compté 1 823 hospitalisations soit 70 % de plus par rapport à la semaine précédente, les hospitalisations concernent principalement les 75 ans et plus et les enfants de moins de 5 ans.

Globalement, la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi les hospitalisations est actuellement de 30/1000, en très forte augmentation contre 18/1000 la semaine précédente.

Dans les quelques dix mille établissements pour personnes âgées, les Ehpad et les unités des soins de longue durée à l’hôpital et les maisons de retraite, cent soixante foyers d’infection respiratoires aiguës ont été attribuées à la grippe.

Chez l’ensemble des personnes à risques, l’efficacité de la vaccination en médecine de ville est cette année, selon de premières estimations modérées, de 59 % contre le virus A H1N1 et faible, de 19% contre le virus H3N2.

Il faut savoir que les virus de la grippe sont évolutifs, en changeant constamment, comme les vaccins saisonniers sont nécessairement mis en fabrication quelques mois avant leur mise sur le marché, leur efficacité, basée sur des prévisions, ne peut pas être garantie, lorsqu’on la connait, il est trop tard pour réagir.

Pour cette raison, un nombre croisant de personnes échaudées par les vaccins traditionnels ont recours aux vaccins homéopathiques, qui sont des traitements préventifs, dont l’efficacité est impossible à démontrer, s’agissant d’apporter une preuve négative.

Par contre celui qui est victime d’une grippe, alors qu’il a été vacciné ou qu’il a pris un traitement homéotique, a la preuve de son inefficacité.

Avec l’arrivée des beaux jours, qui se pointent cette année plus tôt que prévu, annoncé par le retour des oiseaux migrateurs, il faut espérer que la grippe saisonnière sera bientôt un mauvais souvenir.

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.