Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Les allers-retours du Premier ministre sur les limitations de vitesse

Celui qui roule sur les routes nationales et secondaires en respectant les limitations de vitesse du moment se fait doubler sans arrêt alors que personne ne le suit à la vitesse autorisée, ce qui lui donne l’impression d’être le seul à la respecter dans le canton, de quoi lui donner des complexes.

C’est dans ce contexte que le gouvernement d’Édouard Philippe a décidé de ramener la vitesse maximale autorisée de 90 km/h à 80 km/h sur les routes sans séparation physique des sens de circulation, Édouard Philippe a courageusement endossé la paternité de cette mesure en donnant l’impression d’en faire une affaire personnelle, pour réduire la mortalité sur route, qui ne fléchit plus.

Cette mesure a provoqué un tollé dans la France profonde, principalement par ceux qui roulent à la vitesse à laquelle ils peuvent rouler, sans respecter ni la limitation de 90 km/h et encore moins celle de 80 km/h, en profitant temporairement de la mise hors service d’un grand nombre de radars fixes par les gilets jaunes.

Le Premier ministre a fini, assez rapidement par céder aux pressions, en laissant aux présidents des conseils départementaux la capacité de ne plus appliquer la mesure dans leurs départements respectifs, une mesure qui reste valable, en disant qu’il n’y voyait aucun inconvénient.

Il faut croire que le cœur n’y est pas, car il y a mis comme condition, qui en fait n’est qu’un vœu pieux, « que cette capacité soit systématiquement assortie de mesures garantissant le plus haut niveau de sécurité routière possible ».

Par ailleurs, il faut savoir que la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h ne s’applique pas seulement aux routes départementales, dont un grand nombre sont d’anciennes routes nationales déclassées il y a peu, mais aussi à celles qui sont restées des routes nationales et qui relèvent de l’autorité des préfets.

On a pu croire que les préfets auront la même capacité que les présidents des conseils départementaux, mais il n’en est rien, on continuera à rouler à 80 km/h là où cette mesure est applicable.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.