Accueil / Infos / Le tri des ordures ménagères est sur le bon chemin

Le tri des ordures ménagères est sur le bon chemin

Malgré le manque de clarté des consignes de tri des déchets ménagers, les Français ont fait des progrès et attachent une importance croissante à la nature des emballages.

Il ressort d’une étude publiée le 15 novembre, réalisée par Ipsos auprès de 5 800 personnes en juillet 2017, de l’Observatoire du geste de tri des Français, de Citeo, société créée par les entreprises pour « développer les solutions de tri et de recyclage, afin de réduire l’impact environnemental des « emballages et du papier » que les Français sont désormais 48 % à trier systématiquement leurs emballages légers et 60 % pour ceux en verre.

Les emballages légers sont ceux en papier, carton, flacons et bouteilles en plastique et boîtes en métal.

Au total, près de 9 Français sur dix affirment « avoir trié au cours de dernier mois » et si la fréquence des tris augmente, par contre, le nombre de Français affirmant trier, reste stable.

En effet, 12 % des Français ne trient pas et ce pourcentage risque d’être incompressible.

Cette proportion est confirmée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’Ademe, qui annonce aussi des résultats jugés constants depuis quelques années, faute de pouvoir transformer des trieurs occasionnels, en trieurs systématiques.

Selon l’Ademe, « il est toujours difficile de savoir avec exactitude quelle est la proportion de trieurs, puisque ces enquêtes sociologiques se font sur la base de déclarations, mais il est sûr que l’on est loin de capter l’intégralité du gisement de ces déchets d’emballages à des fins de recyclage ».

Le profil des réfracteurs est connu, on trie plus systématiquement en zone rurale qu’en, ville et plus systématiquement aussi chez les plus de 55 ans.

L’intérêt de cette nouvelle, étude de Citeo repose aussi sur la radiographie des motivations des consommateurs, les 3/4 des Français estiment que le dispositif de collecte, de tri et de recyclage s’est amélioré, 86 % affirment connaître les consignes et 77 % les jugent faciles à comprendre, avec des casse-tête qui font que les trois des trieurs commettent régulièrement des erreurs de tri. À corriger au tri final, difficile de faire mieux.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.