IdéesRéflexions
A la Une

Le suivi des malades du Covid-19 à leur domicile s’organise

Il existe des plateformes qui assurent le suivi des malades infectés par le coronavirus à domicile, j’en ai relevé deux dans la presse sur Internet, Covidom et Covid AP-HM, que je laisse à chacun de tester.

Ces plateformes doivent permettre le suivi quotidien et automatisé des patients positifs du coronavirus ou suspectés d’avoir contracté le Covid-19, mais ne présentant pas de symptômes sévères qui nécessiteraient une hospitalisation, en fait, un dispositif destiné à rassurer les personnes isolées, dont on saura, avec l’expérience, ce qu’il vaut.

Ces plateformes disposent d’intervenants en télésurveillance ayant bénéficié d’une formation d’assistance pour suivre leurs abonnés, assistés de médecins.

Le système fonctionne à partir d’un questionnaire en ligne rempli une ou deux fois par jour par l’abonné, en fonction de l’évolution de son état, pendant un mois.

Le lien avec le questionnaire se fait par email, on doit y noter sa température, son pouls et sa fréquence respiratoire.

Ces questionnaires sont traités automatiquement et peuvent déclencher des alertes oranges ou rouges, pour déclencher un appel, le plus rapidement possible, de la part d’un intervenant, pour vérifier au téléphone la réalité des symptômes, en sachant qu’une mauvaise mesure peut s’expliquer par l’anxiété.

L’objectif de ces dispositifs est non seulement d’assurer un meilleur suivi des malades mais aussi de désengager les services des urgences, en évitant que des patients s’y rendent sans en avoir réellement besoin, alors que, parfois l’objectif peut être aussi de les convaincre de se rendre à l’hôpital le plus vite possible, si leur santé se dégrade.

A Marseille, la plateforme de télésurveillance est installée au sein du SAMU et peut déclencher elle-même une intervention.

C’est ça la solution idéale, car il peut y avoir une aggravation très rapide de l’état des patients sans que cela s’explique par un facteur de risque particulier, expliquent ceux qui pilotent ce dispositif, qui s’assimile à la surveillance électronique d’un magasin ou d’un appartement.

L’idéal serait de doter les personnes à surveiller d’un détecteur connecté qui transmet ses données à un centre de contrôle, sans intervention de celui-ci.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer