Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Le prêtre orthodoxe blessé par balles à Lyon l’a été par l’un de ses paroissiens

Les enquêteurs avaient dès le départ le sentiment qu’il s’agissait d’un acte de vengeance personnelle, d’un crime de droit commun, le parquet a instruit l’affaire dans ce sens.

Il a fallu que la victime, un homme de 52 ans, blessée par deux balles à l’abdomen, le soir du 31 octobre, au moment où il fermait son église, sorte du coma, en expliquant la raison et en donnant à la police l’identité de son assaillant, qui a été arrêté à son domicile.

Cet homme de 40 ans, de nationalité géorgienne s‘avère être le mari d’une femme qui entretenait une liaison avec le prêtre de leur paroisse.

Dans la mesure où cette liaison finissait par être connue, cela faisait désordre en conduisant le prêtre a démissionné de son poste, qu’il devait quitter dès l’arrivée de son successeur, mais le destin en a voulu autrement.

L’enquête menée par la police judiciaire va se poursuivre pour confirmer le mobile et le déroulement exact des faits, pour clore le dossier, a ajouté le parquet, en précisant que cette fin de l’ouverture d’une information, dès la fin de la garde à vue, sera une simple formalité.

Cette agression, survenue devant l’église orthodoxe deux jours après l’attentat dans la banlieue de Nice, avait suscité un grand émoi à Lyon, mais l’absence de revendications et la personnalité de la victime avaient conduit le parquet national antiterroriste à ne pas se saisir de l’affaire, les faits leur ont donné raison alors que la piste d’un différend de droit commun, comme cela arrive de temps à autre devait être privilégiée.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.