Accueil / Faits d'actualité / Le mois de février 2019 avait tout d’un été précoce

Le mois de février 2019 avait tout d’un été précoce

Les températures hivernales de ce mois de février hors normes ont été en moyenne jusqu’à 4 °C plus élevées que la normale.

On a enregistré des températures de pointe de 24,6 °C à Nîmes et 22,4 °C à Marseille le 28 février, ce qui fait que ce mois de février 2019 a battu des records parfois vieux de quatre-vingts ans.

C’est en prenant les températures maximales observées l’après-midi ; les écarts par rapport à la normale, celle de la moyenne des températures d’établi entre 1980 et 2010 atteignent +4 °C, ce qui est un signe du réchauffement, que l’on situe, pour le moment en moyenne, à plus ou moins 1 °C, d’où la crainte d’une accélération du réchauffement moyen global, un emballement de la température, contre toute attente.

Nous devrions être fixés rapidement, si les températures ne reviennent pas, à la normale saisonnière à brève échéance, ce qui signifierait que ce n’était pas un emballement temporaire, mais la conséquence du réchauffement.

Parmi les 151 stations dont Météo-France nous fournit les relevés seuls celle de Figari en Corse du Sud était conforme aux normales, à cette exception près, toutes les autres ont enregistré des écarts compris entre 0 °C et 4 °C, avec au sommet la station de la ville de Mende en Lozère où il a fait le plus chaud.

La température moyenne d’un mois de février y est normalement de 1,8 °C sur l’ensemble du mois, cette année la moyenne a été de 5,8 °C soit 4 °C de plus que la normale.

Sur les 151 stations étudiées, plus de la moitié, ont battu des records en février, en battant des maxima historiques, comme à Agen en Lot et Garonne, battu de 2 °C ou à Lannion et à Langres, respectivement dans les Côtes d’Armor et en Haute Marne, avec un dépassement de 2,7 °C du maximum historique.

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.