IdéesRéflexions
A la Une

Le hasard heureux ou la tranquillité de l’esprit

Le hasard heureux désigne la faculté de découvrir quelque chose par hasard que l’on ne cherchait pas nécessairement grâce à une ouverture d’esprit face aux évènements qui arrivent.

C’est vrai que cela peut paraitre fantaisiste, mais le concept n’est pas si idiot que cela, de nombres découvertes ont été faites par hasard : la pénicilline, le téflon, les rayons x, …

Si l’on élargit ce concept, dans nos relations professionnelles, amicales, ou amoureuses, la rencontre avec des gens, n’est pas dénoués de sens, elles nous apprennent des choses sur nous-même grâce au concept de heureux hasard.

Même si les évènements qui arrivent nous contrarient et que cela se passe mal, nous apprenons toujours quelque chose sur nous même, sur la vie, ainsi nous progressons.

Mais pour profiter pleinement des bienfaits de cette chance, il faut avoir une intention, un objectif, une attitude d’ouverture aux aléas de la vie et agir pleinement pour comprendre ce qui peut nous arriver. La chance se cultive en recherchant du sens à nos actions, en se montant ouvert aux personnes et aux opportunités. De même, face à un malheur, même si cela peut paraitre difficile, ce dire que les choses travaillent aussi parallèlement pour notre bien, ce malheur peut être un cadeau à condition de rester ouvert aux autres possibilités et de voir le côté positif des choses.

Ainsi, pour cultiver ce hasard heureux, cette tranquillité d’esprit, il convient d’écouter son intuition et d’agir sans délais.  Tout cela leur procure plus d’opportunités de rencontrer la chance et de la saisir lorsqu’elle se présente. La posture à adopter est de ne jamais abandonner son intention, être résilient face aux malheurs, et toujours apprendre de ces erreurs.

Enfin, il convient de se faire confiance, c’est primordial, de se donner les moyens de réussir en y travaillant avec énergie puis de lâcher prise pour vivre dans l’instant présent.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.