Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Le conseil scientifique a donné un avis mitigé sur les élections municipales le 28 juin

L’avis du conseil scientifique sur l’organisation du second tour avant l’été a été rendu public aujourd’hui, pour permettre au gouvernement, en accord avec les partis politiques, qui n’ont pas les mêmes intérêts, pour l’organiser avant fin juin, le 28 plus précisément ou de le renvoyer à plus tard, en repassant par un premier tour.

C’est un dossier brulant pour les hommes et les femmes politiques, car il concerne essentiellement toutes les grandes mais aussi des moyennes villes, tributaires du second tour, pour l’élection de leur maire.

Sur le terrain sanitaire, la décrue se poursuit et, pour la première fois depuis le 22 mars le nombre de malades en réanimation, indicateur essentiel de la pression sur le système hospitalier, est repassé sous la barre des 2 000, lundi 18 mai, mais avec le déconfinement, l’arrivée d’une nouvelle vague de contaminations, n’est pas à exclure d’ailleurs, dans ses conclusions, le conseil scientifique estime qu’il est « difficile d’anticiper une situation incertaine » pour les semaines à venir, en demandant une nouvelle évaluation dans les quinze jours précédant la date décidée du scrutin.

Le premier ministre attendait le rapport du conseil scientifique pour décider de la poursuite des élections municipales dans les villes où le premier tour le 15 mars n’a pas été décisif, ce qui concerne environ 5 000 communes et plus de 12 millions d’électeurs.

Dans tous les cas, si des élections sont organisées, l’organisation de la campagne électorale devra être profondément modifié, il sera nécessaire de sécuriser les opérations électorales proprement dites, afin de réduire les risques qui leur sont associés, a écrit le conseil scientifique.

Le gouvernement ne tranchera pas tout de suite, souhaitant s’assurer d’un consensus politique large sur la date, afin d’éviter les critiques qui avaient accompagné la tenue du premier tour en mars dernier.

Le premier ministre consultera les partis politiques et envisage aussi un débat et un vote à titre consultatif du Parlement, sur l’organisation des élections municipales en juin, ce qui ne dénote pas un grand empressement de sa part, à les tenir en juin, au moment où son parti perd la majorité absolue à l’Assemblée nationale.

Booking.com

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.