InfosRéflexions
A la Une

La grève oblige la SNCF à préparer un plan d’économie

La grève qui a commencé le 5 décembre a coûté à la SNCF au mois de décembre 2019, 600 millions d’euros et, comme elle se poursuit encore, le résultat de la SNCF sera également impacté en 2020, ce qui fait qu’actuellement il est question de prévoir un plan d’économie de 1 milliard d’euros, en attendant d’y voir plus claire.

Dans ce contexte, la SNCF a d’ores et déjà annonce la présentation d’un plan d’économie pour fin février, sans parler pour le moment de son montant, qui dépendra évidemment de la fin de la grève et de la reprise de l’ensemble de ses activités, en sachant qu’une grève, la plus longue de son histoire, risque de laisser des traces.

La seule information dont on dispose est l’engagement du président de la SNCF qui vient de prendre ses fonctions, « de ne pas toucher à l’emploi sur le terrain ».

Par contre, il a confirmé son intention d’envisager des cessions d’actifs, en se donnant trois à quatre mois pour les sélectionner, des cessions nécessaires pour tenir l’objectif fixés par l’État, le retour à l’équilibre économique du système ferroviaire en 2022.

Dans cette équation économique compliquée, la situation de Fret SNCF, déjà mal au point c’est encore dégradé avec la grève, à cause des solutions alternatives trouvés par des clients, qui ne reviendront pas tous.

Quant à des négociations relatives sur la transition des régimes de retraite spéciaux vers le régime général « les mécanismes de transition décidées par le gouvernement sont figés ».

Il s’agit aussi de préparer l’avenir, qui joue en faveur du train, le nouveau président a renouvelé son état-major par rapport à celui de son prédécesseur, de manière à ouvrir une nouvelle ère.

Par ailleurs, Il affirme vouloir traiter lui-même quelques sujets en priorité, dont le fret.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer