InfosRéflexions
A la Une

La grève du Métro parisien a sonné le glas de la réforme des régimes spéciaux de retraite en 2025

Le premier ministre, Édouard Philippe a compris l’avertissement donné par le personnel de la RATP en venant détailler devant le Conseil économique social et environnementale la dernière version des objectifs, de la méthode et du calendrier retenu pour réaliser la réforme des retraites programmée par le président Macron.

Le report du vote de la loi d’un an est maintenu, le vote aura lieu à l’été 2020, avec une transition progressive étalée sur 20 ans, jusqu’en 2040, ce qui laisse du temps à l’eau de couler sous les ponts, s’il pleut et aux Français d’élire et de réélire ceux qui les gouvernent, plusieurs fois.

Le gouvernement pourra modifier le régime des retraites du secteur privé, qu’il administre et garantit, au travers de la Sécurité sociale comme il l’a fait à plusieurs reprises, en vue d’approcher à son équilibre financier, mais il ne pourra pas toucher aux 42 régimes spéciaux, en les intégrants en 2025 dans un régime universel.

Pour les représentants des salariés, les particularités statutaires de leurs régimes de retraite respectifs est la contrepartie des contraintes liée à leur activité, auxquelles ils ne renonceront pas sans contreparties négociées.

Il s’agit généralement de l’âge de départ à la retraite et de la garantie du niveau de la pension, par rapport à leur dernier salaire.

Autrement dit pour aboutir au régime unique, il faudra passer de la concertation à la négociation, sur la base du donnant-donnant.

Le 1ersecrétaire de la CGT, en sortant d’un entretien avec le premier ministre à Matignon a expliqué aux journalistes qui lui demandaient ses objectifs, qu’il voulait une retraite pour tous, à 60 ans, une pension garantie, d’un montant suffisant pour permettre aux retraités de vivre sans soucis la dernière partie de leur vie.

C’est en gros ce qui avait été retenu en 1943 Alger par le Comité national de la résistance, mis à part l’âge de départ, dont découle l’équilibre financier de tout régime de retraite.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer