Réflexions

La France est en retard sur son programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre

L’une des raisons est l’augmentation de la demande d’électricité qui continuera à progresser, ne serait-ce que du fait de la mise en circulation d’un nombre croissant de voitures électriques et de la vente de climatiseurs, en prévisions pics de chaleur.

Malgré l’importance de son parc nucléaire, la France n’arrive pas à respecter ses engagements de fermeture des quatre dernières centrales à charbon, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, ni son programme de sortie du nucléaire qui a été retardé de 10 ans

Pourtant, nous sommes en mesure de construire, comme nos voisins, des centrales photovoltaïques, des implantations d’éoliennes sur terre et en mer, mais tous les projets sont retardés par des oppositions et des recours, dont les Français se sont fait une spécialité qui nous obligent à importer du courant au lieu d’en exporter.

Pour le moment, on n’envisage pas encore d’acheter en Chine des centrales de production d’électricité au charbon, mais au train ou vont les choses, on pourrait y attirer un jour.

Nous avons sous les yeux deux blocage récents, sur les Causse du Larzac, bien connues de Français, la mobilisation des opposants contre un projet de centrale photovoltaïque et dans la Charente-Maritime, l’adoption par le Conseil départemental d’un moratoire de deux ans sur toute nouvelle implantation d’éoliennes dans le département, ce qui mérite explications.

Dans le Larzac, il est question d’installer une centrale couvrant 400 hectares du causse, une installation consacrée au solaire et à la méthanisation, qui permet, à partir de la capture de CO2 et de sa réaction avec l’hydrogène de fabriquer du méthane, puis d’utiliser ce gaz pour produire de l’électricité, il s’agirait de la plus grande centrale d’Europe de cette nature.

Le projet, baptisé Solarzac, est encore à ses premières prémices et une concertation préalable, proposée par la Commission du débat public doit débuter en avril et durer 3 mois, son promoteur, une entreprise basée près de Montpellier doit présenter son dossier à la mi-avril.

Le bureau de la Communauté des communes, c’est prononcé contre le projet, pour le principe, le 21 février, avant de le connaitre.

En Charente Maritime, le président du Conseil départemental a décidé d’en découdre avec tout nouveau projet d’installation d’éoliennes sur le territoire en évoquant ces mats qui « défigurent « comme il dit le paysage partout en Europe en citant comme exemple la vue sur l’Abbaye Royale de Saint-Jean d’Angely, maintenant on ne voit que des éoliennes dit-il.

A chacun d’en conclure.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.