Accueil / Réflexions / Il était un futur

Il était un futur

Il est mort d’avoir été, mais à un âge que beaucoup aimerait atteindre dans de bonnes conditions.

Lui, dans sa vie, il en avait, plein, des bonnes dispositions.

Peut-être même un peu trop de vouloir faire plaisir, atteindre ce que veulent les gens.

Ainsi, lui, le journaliste, a-t-il été plutôt animateur d’un chaîne qui nous a bien fait rire ou accompagnateur d’un comique qui s’est voulu président, et qu’il avait amené sur les ondes pour notre plus grand plaisir.

Le ton était libre, plein d’espoir dans une société difficile, de plus en plus difficile.

Son seul regret, ne pas avoir été plus reporter.

Certainement le nôtre aussi car il nous aurait fait connaître des secrets non dévoilés sinon ce ne serait pas.

Un homme libre s’en va, un pays d’Amérique latine s’enferme dans un trou noir à trop de  % des voix de la population laborieuse qui croit aux chants des sirènes malgré le non retour de ceux qui se sont laissés tentés.

Espérons qu’il s’agisse d’un accident qui disparaîtra vite et que le virus ne prendra pas ailleurs ce qui semble mal parti étant donné l’incompétence de ceux qui se déclarent aptes à gérer les affaires pour les autres.

Pendant ce temps, les canadiens planent depuis la légalisation du cannabis qui enrichit ceux qui y ont cru.

Son commerce intérieur en est chamboulé et certaines société commencent à imaginer des produits afin d’attirer ceux qui ne l’étaient pas encore.

Mais c’est nettement moins dangereux que le port d’armes légalisé chez leurs voisins.

Alors pas de drame et que cela serve d’exemple pour les frileux d’ailleurs.

Un match de foot se gagne si tu fais jouer celui qui te fera gagner.

Mais, voilà, celui-la doit éviter de faire la forte tête et arriver à l’heure comme ses grands petits camarades.

Alors que faire, que choisir, laisser faire ou choisir de durcir le propos.

La suite dira quoi..

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.