Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

En 2021 ce sont les règles de revalorisations classiques des prestations diverses qui s’appliqueront

Dans un passé récent, les principales prestations ont connu des niveaux de revalorisation hors normes, alors qu’il est prévu que les règles classiques s’appliqueront en 2021, dans la plupart de cas, ce qui nous permet de faire le point.

Ainsi, la hausse du Smic au premier janvier est de 0,99 %, son montant horaire brut passe de 10,15 euros à 10,25 euros, soit une hausse de d’environ 15 euros par mois, pour trente-cinq heures de travail hebdomadaire en vertu de l’application stricte de la formule de revalorisation, sans coup de pouce.

La hausse des retraites de base, au 1er janvier 2021 est de 0,4 % elle a été fixée su la base de l’inflation, seuls les avocats ont une revalorisation de 0,5 %.

Cette augmentation de 0,4 % s’appliquera aux pensions complémentaires, des artisans et commerçants, elles des fonctionnaires alors que les autres régimes complémentaires n’ont pas encore communiqué le niveau des hausses pour 2021.

La revalorisation des pensions AGIRC–ARRCO est fixé au 1er novembre, elles ont été bloquées en 2020, la pension de base de la Sécurité sociale est revalorisée le 1er avril et devrait correspondre à l’inflation ainsi que les prestations familiales : libre choix du mode de garde, allocations familiales, et minima sociaux, le revenu de solidarité (RSA) l’allocation de solidarité aux personnes âgées, l’allocation d’adulte handicapé ou encore l’allocation de solidarité spécifique pour les chômeurs en fin de droits et aussi de la prime d’activité.

Une revalorisation exceptionnelle a toutefois été actée pour l’allocation supplémentaire d’invalidité, pour la porter de 750 à 800 euros.

Les aides au logement sont-elles traditionnellement revalorisées le 1er octobre selon l’évolution de l’indice de référence des loyers, cette année le gouvernement a décidé de ne pas déroger aux règles.

Quant aux allocations-chômage, ce sera au conseil de l’UNEDIC d’en décider

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.