InfosRéflexions
A la Une

Des médecins et des chercheurs contre la pollution automobile

Au moment où la France subissait – en juin dernier- un première épisode de canicule tout à fait inhabituel en cette période de l’année, suivie trois semaines plus tard d’un second épisode caniculaire de plus courte durée mais avec des températures battant des records, une praticienne pédiatre, un pneumologue, chef de service dans l’un des grands hôpitaux de Paris publiait dans la presse, avec l’appui de 150 médecins et chercheurs un appel à l’action contre la pollution automobile.

Cet appel fait ressortir les effets nocifs de l’automobile sur la santé et considère la voiture comme l’ennemi des citadins.

Pour les médecins, en ville la circulation automobile est de loin la première source de pollution extérieure, elle n’est pas la seule mais la principale, ainsi des scientifiques mettent en exergue que c’est le trafic automobile qui est responsable des problèmes respiratoires, liés à la pollution de l’air en ville, notamment à proximité des grands axes de circulation.

En effet, de nombreuses études observent l’incidence des maladies par rapport au fait que vous habitiez à 50, 100 ou 500 mètres d’une voie à fort trafic, ce qu’ignorait certainement le président Georges Pompidou en inaugurant la voie sur berges qui longe la rive droite de la Seine à Paris, une autoroute urbaine, à l’époque du « tout automobile » qui permettait de traverser la capitale, d’ouest en est, sans feux rouge interrompant la circulation.

Je dis permettait, car depuis peu, ce n’est plus le cas, on a trouvé trouve des corrélations très significatives entre la distance domicile-axe routiers et certaines pathologies, qui condamnent ces voies.

A Paris, il reste à s’attaquer au boulevard périphérique, qui entoure la capitale en permettant de la contourner, dont la vitesse a déjà été réduite et qui le sera plus encore.

En cas de forte pollution, après la circulation alternée, qui a été un échec, on est passé à la circulation différenciée, activée pour la première fois au mois de juin, qui permet d’éliminer de la circulation les véhicules les plus polluants.

Elle permet de s’attaquer aux pics de pollution où l’on observe une augmentation du nombre d’hospitalisations et de consultations pour troubles respiratoires, alors que c’est la pollution de fond qui est la principale responsable de la hausse des pathologiques chroniques, comme l’asthme, les allergies ou les maladies auto-immunes.

Pour cette raison, il est impératif de lutter conte la pollution de fond à travers l’amplification de dispositifs comme la zone à faible émission, qui interdit progressivement les véhicules les plus polluants d’y circuler, que toutes les villes, petites et grandes peuvent mettre en place.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.