Accueil / Idées / De lâches terroristes ont donné la mort au musée Bardo à Tunis

De lâches terroristes ont donné la mort au musée Bardo à Tunis

tunisie1903J’avais abordé le sujet, dans un billet du 7 janvier 2015, à la suite de l’attentat de Charlie Hebdo : L’horreur d’un attentat ajouté à la lâcheté : c’est abject

D’autres attentats ont eu lieu, tel que celui de l’Hyper Casher quelques jours après Charlie Hebdo.

Et hier, mercredi 18 mars 2015, encore un attentat, à Tunis, au musée Bardo (qui paraît-il vaut par son architecture et les œuvres qui y sont exposées) : 20 morts dont 17 touristes.

Comme toujours une attaque préparée par des lâches, qui s’en prennent à des gens qui ne sont ni armée, ni préparée à combattre.

La Tunisie a besoin du tourisme pour vivre, c’est un élément important de son fonctionnement économique. La révolution tunisienne a provoqué une chute du tourisme, mais progressivement ils revenaient.

C’est la vraie que la Tunisie est un superbe pays où les gens accueillants et souriants (beaucoup que les parisiens vis-à-vis de leurs touristes qui représentent pourtant une ressource importante du fonctionnement économique de la capitale). J’ai eu l’occasion, par le passé, de passer quelques jours sur l’Île de Djerba et à Hammamet.

Partir en vacances, faire du tourisme doit être un plaisir, mais hier des terroristes ont ouvert le feu sur des touristes, donnant la mort et semant la terreur.

Que cherche ses terroristes ?

À tuer des gens qui étaient allés en Tunisie pour faire du tourisme, se reposer, s’amuser. Mais peut-être que le tord de ses touristes étaient de s’amuser, ce qui est peut être contraire aux idées des terroristes.

À ruiner l’économie tunisienne. Il est évident, qu’aujourd’hui, nombre de personnes ayant prévu de passer quelques jours en Tunisie, risquent d’y réfléchir à deux fois avant d’y aller. Toute notre existence est basée sur une succession de prises de risques, le simple fait de traverser la rue est un risque. Mais, il faut maîtriser se risque… au mieux et aller passer quelques jours dans un pays où des cinglés peuvent prendre pour cible des touristes, ça fait réfléchir.

Aujourd’hui, je trouve que c’est dramatique pour ceux qui sont morts, qui sont à l’hôpital ou choquer par ce qu’ils ont vécu hier à Tunis, dont le seul tord est d’être des touristes.

Et je trouve cela malheureux pour les Tunisiens qui sont des gens charmant et qui ont besoin des touristes (tout comme nous en France).

Décidément, je ne comprends le terrorisme et la lâcheté qui l’accompagne.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com